Publié dans nigeria, Trad

Obasanjo : Pourquoi j’ai Giflé mon Prof

blog1

L’ancien président nigérian Olusegun Obasanjo , qui aime tant à avoir son grain de sel dans toutes les sauces médiatiques, a révélé comment il en  est arrivé à gifler son maître lors de son premier jour à l’école.

Il a fait cette graveleuse confidence dans un exposé sur  « Dieu dans ma vie » qui se déroulait au Vining Memorial Church, une cathédrale du diocèse de Lagos.

Obasanjo a souligné que son parcours scolaire était le fruit de la volonté de Dieu.

« Je travaillais au champ avec mon père. Un jour, il m’a demandé ce que je voulais faire et je lui ai dit que je voudrais être un mécanicien. Mais il a suggéré qu’aller à l’école serait mieux, et j’étais d’accord.

« Tous les deux, nous avons été  à Abeokuta où nous avons fait le tour de cinq écoles différentes, mais la tournée a été infructueuse parce que l’année scolaire était déjà largement entamée.

« Plus tard, on m’a emmené dans une autre école au début d’une nouvelle année. Mon premier jour à l’école, l’enseignant a demandé mon nom et je le lui ai dit, mais quand il a demandé le nom de mon père, je l’ai trouvé irritant.

« De par mon éducation au village, mentionner le nom de votre père est une insulte et le fait que le maître ait osé me demander le nom de mon père était pour moi un crime de lèse-dignité paternelle. Et mon sang n’a fait qu’un tour, alors, je l’ai giflé.

Bien sûr, aussi rustre soit-il, le geste de l’ancien président lui a valu une punition.

« Cela aurait pu être la fin de ma carrière scolaire, a dit Obasanjo, mais Dieu en a décidé autrement. »

Ah, Dieu, cet ingrédient basique qui se retrouve dans toutes les sauces de ce bas-monde. Cuisine  narcissique à laquelle se livrent volontiers, les puissants, les truands, les parvenus, les criminels fardés, les chanceux ou les heureux élus du marché absurde de la vie !

Ayodele Babatope

copyright5_thumb.png

Publié dans Sensas, Trad

Un Pasteur, Essayant de Marcher sur l’Eau Comme Jésus, Mangé par des Crocodiles.

Un Pasteur a-t-il Réellement été Mangé par trois Crocodiles Alors qu’il Essayait de Marcher Comme Jésus sur l’eau?

Cliquer ici pour savoir


 

blog1

Un pasteur a été dévoré par trois crocodiles en voulant montrer qu’il pouvait marcher sur l’eau « comme Jésus ».

C’est au Zimbabwe que le pasteur Jonathan Mthethwa de l’église locale de Jésus-Christ des saints des derniers jours, a trouvé la mort dans la « Rivière des crocodiles ». Ce dernier, qui souhaitait montrer à sa congrégation qu’il pouvait marcher sur l’eau comme Jésus, s’est avancé de trente mètres dans la rivière avant d’essayer de monter à la surface, comme le rapporte The Herald Zimbabwe. Mais avant de pouvoir réussir son « exploit » des crocodiles  se sont jetés sur lui.

« Il avait promis de nous montrer la foi aujourd’hui mais il a malheureusement fini par se noyer et se faire manger par trois crocodiles devant nous », témoigne Deacon Nkosi qui a assisté à la scène. « Ils l’ont fini en quelques minutes. Tout ce qu’il restait de lui quand il eurent terminé de le manger était une paire de sandales et ses sous-vêtements au-dessus de l’eau », continue-t-il. « Nous ne comprenons pas comment cela c’est produit parce qu’il a jeûné et prié toute la semaine », rajoute ce membre de l’Eglise, cité par Metro.uk.

blog1

Le Tweet du Jour : les Faux Pasteurs Nigérians ou la Marche à Pied


Religion, Politics and the Growing Poverty Subculture, By Bámidélé Adémólá-Olátéjú

copyright5

Publié dans Haro, Trad

Quand l’Ex-Présidente Coréenne Pleure, le Président Sénégalais Rit

blog1

L’Impunité au Sommet : l’Exemple Coréen sans Crier Rupture

Les Africains ont l’habitude de dire par un  raccourci comparatif renversant que « il y a 30 ans la Corée et le Sénégal étaient au même niveau économique ». Sous entendu, il n’y a pas de raison que nous ne fassions les mêmes choses que les Coréens parviennent à faire aujourd’hui. Soit. Personne ne demande pas mieux que l’Afrique soit aussi apte et prospère demain que ceux qui étaient « au même niveau » qu’elle hier. Mais la vérité est qu’il faut éviter les comparaisons superficielles, et comprendre que la capacité collective d’une société, d’une nation n’est pas la somme arithmétique des volontés ou des capacités individuelles, sous réserve déjà que celles-ci existent et puissent être mises en jeu. Dans la comparaison des nations et des peuples, il y a tout un ensemble de facteurs et de dimensions invisibles à l’œil nu ou non actualisés et dont ne rendent pas compte les indicateurs classiques. Parmi ceux-ci figurent la dimension symbolique des sociétés, leur force morale, leur volonté éthique et le dynamisme culturel.

La destitution et l’arrestation de l’ex-présidente de Corée, puis l’expression publique par celle-ci de la reconnaissance de ses fautes, et son aveu de culpabilité, ce ne sont pas des choses qui arriveraient au Sénégal ou au Nigeria de si tôt. Des destitutions sont possibles en Afrique, des accusations ou des mises en accusation aussi, mais combien de nos dirigeants accusés avouent leur crime, reconnaissent leur faute, versent des larmes de contrition et se mettent à la disposition de la justice ? Au lieu de quoi, ils seraient plutôt enclins, comme au Bénin ces jours-ci, à réviser la constitution afin de se garantir une impunité en béton pour eux et leur clique de pilleurs des biens publics. Voilà l’une des différences qui font que toute comparaison entre la Corée et le Sénégal pêche par simplisme et manque de profondeur.


L’ex-présidente sud-coréenne Park Geun-hye a été arrêtée et emprisonnée dans le cadre de l’enquête sur la corruption qui a entraîné sa déchéance au début de ce mois.
Mme Park a été arrêtée à son domicile et emmenée dans un centre de détention – une scène couverte par la télévision sud-coréenne en direct.
Les responsables ont déclaré que l’ancienne présidente tombée en disgrâce avait accepté des pots-de-vin et abusé de son pouvoir pendant son mandat.
L’arrestation de Mme Park fait suite à une longue audience à Séoul, la capitale du pays, au cours de laquelle le juge a décidé qu’il y avait suffisamment de preuves pour justifier l’arrestation.
« Les allégations majeures ont été expliquées et prouvées et il y avait des inquiétudes concernant la destruction des preuves », a déclaré le tribunal du district central de Séoul dans un  sms.
L’enquête sur la corruption a permis la mise en accusation de Mme Park qui a précicipét sa destitution le 10 mars. 2017
Mme Park va rester en prison au moins pour les trois semaines à venir le temps que les juges mettent au point l’acte d’accusation formelle qui déterminera son sort judiciaire.
« Je me suis excusé envers les citoyens Sud-Coréens », a déclaré Mme Park la semaine dernière. Je vais coopérer sincèrement avec la justice. »
La Corée du Sud élira un nouveau président en mai, et les experts disent qu’il est probable que le parti conservateur de Mme Park sera vaincu lors du vote après près d’une décennie au pouvoir

ibinimori

Ahoponu Benoît

copyright5

 

 

Publié dans nigeria, Trad

Nigeria : Épidémie de Méningite Cérébro-spinale, 282 Décès dans 5 États Voisins de l’Alibori et du Borgou au Bénin

blog1

Le Centre de lutte contre la maladie de Nigéria, NCDC, a confirmé le déclenchement d’une épidémie de méningite cérébro-spinale, dans cinq états du pays, faisant au moins 282 décès.
M. Chikwe Ihekweazu, le directeur du centre, a révélé l’information à l’Agence de presse du Nigeria, ce jeudi 30 mars à Abuja.
M. Ihekweazu a déclaré que 1 966 cas suspects ont été enregistrés dont 109 ont été confirmés et traités depuis le début de la maladie en février dans le pays.
Selon son directeur,  le centre aurait déployé une équipe d’intervention dans les états affectés pour vacciner les résidents et contrôler la propagation de la maladie.

L’État de Zamfara a le plus grand nombre de cas confirmés qui s’élève à 44, suivi par Katsina avec 32 cas, Sokoto 19, Kebbi 10 et Niger 4 cas confirmés. Pour l’instant l’épidémie semble limitée au Nord-ouest du pays, limitrophe du département de l’Alibori au Bénin ; il est à souhaiter qu’en attendant de l’éteindre, les mesures prises par le gouvernement nigérian permettent de l’y circonscrire.

Anjorin Bolanle

ibinimori

copyright5