Le Nigeria sur la Pente d’un État en Faillite et Divisé – Obasanjo

Président Obasanjo

L’ancien président nigérian, Olusegun Obasanjo, a déclaré que le Nigeria devenait lentement un État en faillite et divisé et la capitale mondiale de la pauvreté.
M. Obasanjo, qui a déclaré qu’il n’avait jamais vu le pays dans un si mauvais état, a imputé l’état actuel du pays à une mauvaise gestion de la diversité nationale.
Il a fait la déclaration à Abuja lors d’un dialogue consultatif auquel ont participé divers groupes socioculturels, notamment Afenifere, le Middle Belt Forum, le Northern Elders Forum, Ohanaeze Ndi Igbo et le Pan Niger Delta Forum.
Tout en mettant en garde contre l’appel à la guerre et à la sécession, l’ancien président a déclaré que pour que le Nigeria s’attaque avec succès à ses défis, le problème de la désunion doit d’abord être abordé.
«J’apprécie que vous vous sentiez tous tristes et embarrassés comme la plupart d’entre nous, nous sentons en tant que Nigérians face à la situation dans laquelle nous nous trouvons. Aujourd’hui, le Nigeria est en train de basculer rapidement vers un État en faillite et mal divisé; économiquement, notre pays est en train de devenir un cas critique et une capitale mondiale de la pauvreté, et socialement, nous nous enferrons dans un pays malsain et peu sûr.
«Et ces manifestations sont le produit de la récente mauvaise gestion de la diversité et du développement socio-économique de notre pays. De vieilles lignes de faille qui disparaissaient se sont ouvertes dans de plus grandes fissures et avec le grondement des tambours de la haine, la désintégration et la séparation, et les chœurs qui les accompagnent se font entendre haut et fort presque partout.
S’adressant aux dirigeants des groupes socioculturels lors de la réunion, M. Obasanjo a déclaré que si les Nigérians étaient prêts à vivre ensemble dans la compréhension, le respect mutuel et l’amour avec l’équité, la justice, l’inclusion tout en engendrant un sentiment d’appartenance et l’unité de but, les problèmes internes du terrorisme, les crimes organisés, le banditisme, les enlèvements, la traite des êtres humains, la drogue, le blanchiment d’argent et la corruption seront traités.
«Je crois que l’un de nos principaux problèmes dans le passé était que nous ne dialoguions pas assez, nous parlions à nous-mêmes et gardions égoïstement nos vieux préjugés et préjugés. Si nous faisons preuve de compréhension, de concessions mutuelles, d’amour les uns des autres, de l’engagement et de l’amour du pays, nous ferons ce qui est juste et nous nous tiendrons fermement ensemble pour le bien de tous », a-t-il déclaré.
M. Obasanjo a exprimé son optimisme que la consultation entre les différents groupes élargirait le cercle du jusqu’au dialogue national qui pourrait sauver le Nigeria de la désintégration.

ibinimori

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s