Le Nègre, ce Cochon de Sarkozy

Ce qui est étonnant dans la plasticité psychologique de l’homme c’est sa capacité à dormir malgré l’atrocité des crimes qu’il a commis. Et bien souvent cette capacité et cette atrocité son directement proportionnelles. Sarkozy ne déroge pas à cette règle. Et, dans son cas, il ajoute la manie des Blancs et plus particulièrement des Français, à faire bois de tout Nègre, à exploiter le Noir partout où besoin est. Et pour Sarkozy et des racistes de son acabit, le Nègre c’est un peu comme le cochon, car dans le cochon tout est bon.

En la matière, on connaît ses réseaux et ses « amis » africains, le rôle qu’il a joué dans la perpétuation et la consolidation du colonialisme français en Afrique noire. Mais tout cela ne suffit pas, il faut que Sarkozy poursuive le diable nègre dans les détails de l’intérêt personnel et médiatique. Ainsi figurez-vous qu’il a écrit un livre pour sublimer ses crimes – oui faire œuvre d’écriture, c’est être du côté de l’esprit. Et pour faire parler de son livre, il n’a pas trouvé mieux que de concocter une petite polémique autour de l’usage opportuniste du mot « nègre » alors que son propos n’avait rien à voir avec l’Afrique.

Invité jeudi soir sur une radio française pour parler de son livre « Le temps des tempêtes », Sarkozy critiquait « cette volonté des élites, qui se pincent le nez, qui sont comme les singes qui n’écoutent personne », lorsqu’il s’est interrompu pour dire : « Je ne sais plus, on a le droit de dire  » singe » ? » et d’enchaîner: « Parce que… On n’a plus le droit de dire les… On dit quoi ? « Les dix petits soldats » maintenant ? C’est ça ? Ouais… Elle progresse la société ! », faisant allusion au célèbre roman d’Agatha Christie.

On imagine Sarkozy avec ses conseillers en communication et éditeurs autour d’une table en train de faire un brain-storm sur comment faire pour  doper la vente de son livre lorsque l’idée germa tout à coup de faire un buzz avec le mot nègre, cette matière première inépuisable et multiforme des Français. Tout le monde devait trouver évidemment l’idée géniale et le reste n’a été qu’une affaire de conception du scénario de sa mise en scène, l’idée intermédiaire du singe qui permet de l’introduire,  etc….

Observons que dans sa critique du lexicalement correct, Sarkozy ne s’est pas aventuré à parler de  youpin, car les Juifs sont devenus respectables depuis que la France est obsédée de se faire pardonner sa collaboration avec les Nazis dans leur génocide. Tel n’est pas le cas du Nègre que personne ne respecte et qu’on met à toutes les sauces du mépris.

Aminou Balogun

Sauvages, au coeur des zoos humains

Un commentaire

  1. Cette histoire de singe dont le Noir aurait l’apanage quand il s’agit de mépris est une vraie mystification. Car d’un point de vue biologique et culturel, je ne vois pas comment le Noir peut être un singe sans que le Blanc ne le soit pas. Même si on accepte les insinuations de la perception darwinienne où les racistes placent volontiers le Noir avant le Blanc, il reste que le Noir à défaut d’être « égal » au Blanc aujourd’hui est infiniment plus proche de lui que du singe. Alors oui, le Noir est un singe, comme le Blanc aussi.
    Maintenant si être singe veut dire que celui qui a la technologie la moins avancée et qui est soumis par celui qui a la technologie la plus avancée est forcé d’entrer dans un rapport mimétique, force est de constater que le colonisé est amené de force à imiter le colonisateur. Et ce rapport n’a rien de figé. Ainsi les Blancs ont été les singes des Noirs lorsque, hors des cavernes où ils se tapissaient encore, les Noirs à la lumière du soleil menaient la barque de la civilisation, construisaient les pyramides etc…De même que lorsqu’ils durent copier les Chinois dans l’acquisition du papier et de l’imprimerie imitaient-ils les Chinois dont ils étaient les singes. Donc nul n’a eu le monopole de modèle et nul ne reste singe pour l’éternité ! Le reste n’est qu’une histoire de bêtise et de mystification, à l’intention de ceux qui veulent bien se laisser distraire…

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s