Harcèlement Sexuel au Bénin : « Trop c’est Trop ! » — Amissétou, Afo Djobo

Blog1

Chères amies, chers amis.
Depuis le 1er mai, la toile et les réseaux sociaux se sont enflammés.
Et pour cause, le cri de cœur de Angela Kpeidja qui portait sur la place publique des faits connus de notre société. Le harcèlement sexuel, le viol, les violences de tous genres faites sur les femmes dans leurs milieux professionnels, tous secteurs confondus.

Je veux saluer le courage d’Angela et de toutes les autres filles et femmes qui ont déjà parlé et celles qui parleront encore.

Je veux surtout dire qu’ aujourd’hui plus que jamais, l’occasion d’un débat crucial, très important et je dirai vital pour notre société est entrain d’être ouvert. Et ce débat, nous devons avoir le courage de faire.

Le débat du respect de la personne humaine et plus précisément, le respect de la FEMME, l’être humain le plus parfait de la création de Dieu.

C’est à ce débat que je souhaite que toutes les femmes du Bénin toutes tendances politiques, toutes Corporations professionnelles, toutes catégories sociales confondues s’inscrivent pour QU’ENSEMBLE et de MANIÈRE DÉFINITIVE, pour que la FEMME BENINOISE ne soit plus considérée comme un OBJET n’ayant aucune valeur.

Ce combat est le notre et c’est à nous femmes de le mener, avec Sincérité dans la Fraternité et la Solidarité.

Je suis convaincue que nous aurons à nos côtés, nos frères pour nous accompagner dans le Noble COMBAT pour l’égalité des filles et fils du Bénin.

Ensemble et unies nous parviendrons au changement des mentalités des femmes et des hommes.

Car trop c’est TROP et ça SUFFIT.

Amissétou Affo Djobo

radio3




Blog1

 

copyright5

Un commentaire

  1. Chère Amissétou,

    Merci pour ta lettre/invitation au ton si affectueux, si amical et si pacifique.
    Ton invitation au dialogue et surtout à la tolérance me touche profondément et je te dis merci parce que ça fait plaisir de voir qu’il y a encore des gens qui croient en l’Etre Humain et ses grandes capacités à arranger ce qui est mal, à restaurer l’espoir d’une vie bien meilleure à celle que nous vivons aujourd’hui.

    Toutefois, je voudrais attirer ton attention sur le fait que notre génération est investie d’une mission et pas des moindres. Celle de baliser le chemin pour les générations futures et deux tâches majeures nous attendent ;

    1. Une meilleure éducation pour nos filles, éducation technique qui leur permettra de se mettre à leur propre compte et être leur propre patron afin qu’elles ne soient plus ni putes, ni soumises à un homme pour leur pain quotidien.
    C’est tout un Programme.

    2. En attendant, notre génération a l’obligation de reprendre la Parole, et de la garder pour crier au patriarcat que nous sommes des Etres humains à part entière et que à ce titre, nous avons droit au respect de notre dignité. C’est le préalable à notre Libération, briser au moins la Loi du silence, arrêter d’être muselée en ce 21ème siècle.

    Pour finir, je voudrais partager avec toi cet adage anglais du 18ème siècle:

    Ĺ’ARBRE NE REGARDE PAS SES FEUILLES QUI SONT TOMBÉES OU QUI TOMBENT, PARCE QU’IL EST TOUJOURS OCCUPÉ A EN PRODUIRE D’AUTRES. »

    🍁🍃🍂🍁🍃🍂

    Ne regardons donc plus derriére, fonçons droit devant nous et réalisons ce qui peut encore l’être.
    Nous sommes ensemble.

    Nous sommes
    ANGELA KPEIDJA.
    👊🏼👊🏼👊🏼

    Michèle Abègnonhou

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s