Covid-19: le discours qui a fait défaut

Face à une pandémie comme celle du covid-19, une maladie respiratoire provoquée par un virus, en France, et dans une moindre mesure dans nombre de pays Occidentaux, le discours a été celui de la peur, de la dramatisation, de la psychose, du conditionnement, et de la fixation sur la mise au point d’un vaccin. Curieuse attitude d’une irresponsabilité troublante lorsqu’on sait qu’en toute responsabilité, un vaccin fiable et dont le rapport bénéfice/risque est positif ne peut être fabriqué en moins de 10 ans ! Et pourtant c’est le pari du système occidental dans sa globalité au motif que le principe du vaccin — ARN messager — est nouveau ; or si sa nouveauté justifie sa rapidité, elle ne suspend pas le principe de précaution bien au contraire, puisqu’on ne dispose pas du recul nécessaire pour juger ses effets. Pendant qu’on entretient cette fixation sur l’attente du vaccin, on nourrit des polémiques inutiles et démentielles sur la chloroquine et le protocole du Professeur Raoult. On mettait en garde contre sa nocivité, à coup de supercherie, de fake news, de bras de fer ou de rodomontades judiciaires, de menaces ; on s’enlisait dans des recettes moyenâgeuses comme les confinements à répétition. Pendant qu’on diabolisait la chloroquine on autorisait le remdésivir acheté à 1 milliards d’euros payés par le contribuable européen bien que l’OMS ait mis en garde contre son inefficacité et que sa nocivité soit établie…

Bref, ce qui se passe autour du Covid-19 est proprement surréel, si on prend un peu la peine de sortir de l’atmosphère infernale et tendue à dessein dans laquelle les politiques et les médias ont enfermé les citoyens à leurs corps défendant. Et alors on se dit :  » mais, Bon Dieu, ce n’est pas croyable ! » Regardez un peu les pays où le virus n’a pas prospéré et imitez-les un tant soi peu. Au lieu de se fixer sur un vaccin hypothétique et d’en faire le deux ex machina — à moins que toute cette affaire de virus ne soit un scénario construit autour du vaccin, c’est -à-dire à moins que le covid ne soit la conséquence du vaccin et non sa cause, remarque complotiste dira-t-on.

Pourquoi dans un grand pays comme la France, face à cette situation, tout à coup le discours sur la préservation et le renforcement de l’immunité n’a pas été clairement relayé par les médias ? Pourquoi n’en ont-ils pas fait le cœur de leur stratégie de défense ? Pourquoi les médias et les pouvoirs publics étaient-ils plus occupés à semer la panique dans les esprits et à l’entretenir jour après jour au lieu d’informer les citoyens, le peuple sur les moyens de préservation et de renforcement de l’immunité ? Pourquoi par exemple confiner au lieu de laisser les gens s’élargir, respirer l’air pur, faire du sport ? Pourquoi ne pas faire la pédagogie de régimes susceptibles d’aider à booster l’immunité, au lieu de stresser les gens à longueur de journée en égrenant le nombre de morts ou de cas positifs dont tout le monde sait que 90% sont insensés ?

Sincèrement l’affaire du covid n’est pas une affaire de complotisme versus non complotisme ; elle se situe au-delà de cette opposition délirante. Elle est plutôt symptomatique d’une dissolution complète du bon sens humain, du lien social, de la libido humanis, au profit d’une guerre inégale de minorités superpuissantes décidées à phagocyter la société entière, l’humanité entière.

La femme indienne dans le document ci-dessus, malgré l’arrière-plan publicitaire du message, résume pourtant l’esprit d’un discours humain de prévention, un discours de confiance qui aurait fait du bien à tous. Construire et booster son immunité, dit-elle en substance, inhaler de la vapeur chaude deux fois par jour, manger des fruits, des vitamines, faire du sport… Le défaut de ce discours sain et simple, dont la mise en application coûte moins cher que le remdésivir et rapporte mille fois plus restera pour longtemps l’un des mystères de cette période bizarre que nous traversons.

Aryha Bentho

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s