Nigeria : Comme Abacha, Buhari, se Prépare à Truquer les Élections — Dixit Obasanjo

blog1

L’ancien président Olusegun Obasanjo a attaqué dimanche le président Muhammadu Buhari, l’accusant de comploter pour truquer les élections générales.

Dans une lettre ouverte intitulée « Point d’inquiétude et d’action » qu’il a distribuée aux journalistes lors d’une conférence de presse tenue à son domicile à la bibliothèque présidentielle d’Olusegun Obasanjo, Abeokuta, M. Obasanjo a également affirmé que le président agissait comme l’ancien dictateur militaire, Sani Abacha.

« Buhari a réussi à nous tromper la première fois et nous serons des imbéciles de nous laisser tromper une seconde fois », a écrit M. Obasanjo.

« Buba Galadima, qui connaît très bien Buhari en tant que confident et secrétaire national du PCC, le parti des Buhari avant son adhésion à l’actuel, APC nous a averti cette fois que, quoi qu’il promette, Buhari ne peut pas changer son caractère et son attitude. « 

  1. Obasanjo a soutenu M. Buhari à l’élection présidentielle de 2015. Il a depuis retiré son soutien au président, l’accusant d’incompétence et de népotisme.

Dans sa lettre, Obasanjo a déclaré que M. Galadima « décrit M. Buhari comme inflexible, insincère, douteux, intolérant, n’accepte jamais la responsabilité lorsque les choses tournent mal et qu’il est insensible à la raison et aux conseils en faveur du changement. Si vous ne pouvez pas changer d’avis, vous ne pouvez rien changer, disait George Bernard Shaw. « 

Obasanjo a ensuite affirmé que ce qui se passe au Nigeria sous M. Buhari pouvait être comparé à ce que les Nigérians ont vu sous l’ex-dictateur, Sani Abacha.

Abacha, qui a dirigé le Nigeria entre 1993 et ​​1998, est décédé alors qu’il tentait de se perpétuer.

«Il est parti en faillite et s’est entouré d’hommes de guerre qui, sur son ordre, dans son intérêt et à des coûts élevés pour le Nigeria et les Nigérians, ont été mutilés, torturés et exécutés pour Abacha. Buhari a entamé le même chemin dans une folle détermination », a déclaré M. Obasanjo.

Il a ensuite affirmé que le président et son parti recrutaient des agents électoraux qui attribuent déjà les résultats des élections.

«C’est la seule raison pour laquelle il a carrément refusé de signer la loi électorale révisée. Ses hommes de main travaillent jour et nuit avec la sécurité et les responsables des élections pour perfectionner leur plan en calculant les résultats, depuis les département, jusqu’au niveau national, en passant par les Etats, pour lui attribuer ce qui ressemblera à une victoire écrasante, quelle que soit la situation réelle prévalant d’un candidat qui a mené par procuration un débat et des campagnes présidentiels. « 

Obasanjo ajoute que le plan actuel consiste à envelopper les résultats prédéfinis d’une aura de crédibilité et à utiliser une violence d’une ampleur inimaginable qui sera déclenchée dans les zones à fort taux de vote du pays pour précipiter la tenue de nouvelles d’élections.

«Nous les surveillons et appelons tous les démocrates du monde à garder un œil sur l’agenda anti-démocratique en cours du président Muhammadu Buhari. C’est le moment de prendre des mesures préventives, sinon le Nigeria pourrait se voir imposer un fait accompli en toute impunité et au mépris total de tous les appels au bon sens. « 

La lettre de M. Obasanjo vient malgré les promesses répétées du président Buhari de garantir des élections libres et équitables.

ibinimori

copyright5

Publicités

Répondre

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l'aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s