Publié dans Ghana, Haro, Trad

Ghana, 110 Ministres au Gouvernement de Akufo-Ado : Qui dit Mieux ?

blog1

Le président Nana Akufo-Addo semble être sur le point d’entrer dans le Livre Guinness des records pour avoir le plus grand nombre de ministres au monde.
Le  président ghanéen a nommé un total de 110 ministres, ministres d’État et vice-ministres dans son administration, le plus élevé de l’histoire du pays.

M. Nana Addo par ce nombre, aura la plus longue liste de ministres ayant servi dans n’importe quel gouvernement depuis le début de la quatrième République en 1992.

Dans le premier mandat de Jerry John Rawlings après les élections de 1992, il avait dix-neuf (19) ministres principaux, nombre qu’il a  augmenté à vingt-cinq (25) lors de son deuxième mandat. M. John Agyekum Kufuor lors de son premier mandat a augmenté le nombre de ministres à Trente et un (31), et a maintenu ce même nombre lors de son deuxième mandat.

Feu John Evans Atta Mills a réussi lors de son unique mandat à réduire le nombre de ministres à vingt-trois (23) pour cadrer avec sa vision de la gestion politique

Enfin, M. John Dramani Mahama a eu pour la première fois vingt-quatre (24) ministres avec Cinq (5) ministres d’État à la présidence, ce qui fait un total de vingt-neuf (29) comme son prédécesseur  feu Atta Mills.

Comme on le voit avec ses 110 ministres, le nouveau président du Ghana bat tous les records dans l’histoire de la 4 ème république du Ghana en termes de la taille de gouvernement. Et malheureusement, ce record n’est pas seulement hghanéen, ni africain

Quelle rationalité se cache derrière un tel gouvernement pléthorique ?  Clientélisme effréné ou originalité gestionnaire ? Au moment où en Afrique, il est plus qu’urgent de réduire le train de vie de l’État pour augmenter les capacités financières des états au service du peuple, se permettre d’avoir 110 ministres est d’une inspiration monstrueuse aussi stupéfiante qu’aberrante. Le vieux président est-il en train de prendre sa revanche sur le temps ? D’avoir été recalé à la présidence plusieurs fois le pousse-t-il à avoir en une fois la somme totale des gouvernements dont le sort l’a privé depuis près de deux décennies ? Ah, l’Afrique restera longtemps un continent mystérieux !

Adusei Boateng

copyright5

 

Publicités