France Élection : Les Ténors LR dans la Course à l’Échalote Covidiste

Fantasmes et Surenchère Covidiste à Droite : la France Mérite Mieux

Deux candidats de droite — LR — à la présidentielle de 2022 — Valérie Pécresse et Xavier Bertrand — n’ont pas hésité à promettre de confiner les non-vaccinés, en écho à ce qu’il se passe actuellement en Autriche, le pays de Hitler.

Depuis le début de cette plus que troublante pandémie, le système covidiste, on le sait, lance régulièrement des ballons d’essai pour tester la série d’attaques sur les populations du monde par lesquelles il avance son jeu. Et, en France, comme si les candidats de droite voulussent complaire aux faiseurs de rois mondialistes, ils n’hésitent pas à s’immoler piteusement à une surenchère ignoble visant à donner leur caution de bons élèves de la classe covidiste.

Mais en assumant gratuitement cette atteinte aux droits fondamentaux des Français, ces deux candidats de la droite républicaine ne trahissent pas seulement les valeurs républicaines censées être le crédo de leur formation politique — à moins que celle-ci ne soit qu’un mimétisme creux du Parti Républicain Américain — ; ils ne trahissent pas seulement non plus le drame d’une vie politique française portée à la dérive du piétinement des valeurs fondamentales de la nation. Non ! Plus que cela, ces deux futurs bons élèves putatifs de la classe covidiste, à l’instar de leur heureux devancier, arpentent allègrement le sillon de la division des Français qui est chez Emmanuel Macron une méthode de gouvernement..

La partition virtuelle de la population française entre 80% de vaccinés et 20% de non-vaccinés génèrent de tous côtés des fantasmes d’une appropriation électorale implicite. Macron qui voudrait à l’aide de manipulation et de la baguette magique des sondages faire de cette partition un schéma électoral gagnant — en somme passer du vote sanitaire au vote politique — n’hésite pas, dans ses fantasmes politiques les plus audacieux à s’octroyer sinon les 80% des Français vaccinés, du moins les fameux 60% d’entre eux qui, à l’instar de chiens heureux d’être en laisse, approuveraient, à en croire certains sondages tendancieux, l’institution du pass sanitaire. Dans ce délire fantasmatique qu’il couve sourdement, on imagine que Monsieur Macron laisse généreusement les 20% des Français non-vaccinés à Madame Lepen, ou à Monsieur Zemmour, ses challengeurs de rêve, ou dans un cas de figure moins désirable, on ne sait quel candidat de droite ou de gauche.

Or, voilà que son pot aux roses machiavélique découvert, Monsieur Macron se fait disputer le butin par les deux larrons républicains qui, à coup de surenchère, menacent les non-vaccinés pour mieux mériter leur part du gâteau des vaccinés.

Quand au lieu de viser l’intérêt des citoyens qui est la vocation essentielle du politique dans une saine démocratie, celui-ci n’a d’yeux que pour les sondages et la manipulation permanente des électeurs, voilà à quelles extrémités infâmes il aboutit, au plus grand déshonneur d’une grande nation comme la France. Où est la République dans tout ça ? La France mérite mieux !

Aminou Balogun et Ahandeci Berlioz

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s