Hermann & Hermann : Critique de l’Instinct de discrimination Occidental

Hermann & Hermann

Hermann Ludwig Ferdinand von Helmholtz est un scientifique (physiologiste et physicien) prussien, né le 31 août 1821 à Potsdam et mort à Berlin-Charlottenburg en 1894. Il a notamment apporté d’importantes contributions à l’étude de la perception des sons et des couleurs ainsi qu’à la thermodynamique.

Hermann Cohen, né à Coswig le 4 juillet 1842 et mort à Berlin le 4 avril 1918, est un philosophe juif allemand. Il fut l’un des fondateurs de l’école néo-kantienne de Marbourg et, avec Paul Natorp, l’un de ses principaux membres. On le considère comme « probablement le philosophe juif le plus important du dix-neuvième siècle ».

Ce sont là des présentations de deux savants allemands dans wikipedia.

Le premier est présenté comme savant allemand, et le second comme savant juif allemand. Il y a visiblement dans ce dernier cas, un prédicat de trop. Et qu’on ne vienne pas nous parler de nazisme ou des choses de ce genre, puisque ces deux savants ont vécu tous ou presque au 19 ème siècle.

La vérité est que cette manière de distinguer les êtres humains est très propre aux occidentaux dont le regard sur les êtres et les choses est marqué par l’instinct de la discrimination. Cette façon de fonctionner qui est inscrite dans les profondeurs de la mentalité occidentale montre bien que les discours sur l’égalité, la citoyenneté, le droit etc. sont secondaires sinon superficiels. Lorsque comme en Amérique, ils usent et abusent de la distinction entre Américains – pour les Européens – mais de Noirs américains – pour les Africains – c’est le paradigme même de ce vice qui est à l’oeuvre ; et on a peine à croire que cette stigmatisation peut s’appliquer à l’intérieur d’un groupe ethnique qui par ailleurs défend et affiche son unité culturelle et civilisationnelle.

Dans les cas cités ici, et en référence au cas américain, tout se passe comme si le premier Hermann était un Blanc et le second un Noir…. A ce train, on en arrive facilement à entrevoir toute une série d’oppositions, comme celles du vrai Hermann et du faux, du Hermann et du sous-Hermann. On comprend alors pourquoi dans notre monde dominé par les Occidentaux, et en dépit de leurs beaux discours, il existe implicitement des Hommes et des sous-hommes…

Aminou Balogun

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s