Nigeria/Bénin, Eurêka !

blog1.jpg

Après 60 ans d’indépendance, et avec la plus forte population du continent africain, le Nigeria a enfin compris, pourquoi elle est à la traîne ; elle a compris pourquoi, bien qu’étant soi-disant la première économie du continent, elle abrite les populations les plus pauvres du monde. Elle a enfin compris pourquoi elle est la capitale mondiale de la pauvreté et de l’injustice sociale ; pourquoi le monde entier le regarde comme l’un des pays les plus corrompus de la planète ; pourquoi la corruption gangrène la classe politique et traverse toutes les strates de la société. Pourquoi nombre de ses jeunes sont des surdoués de la fraude internet à l’échelle mondiale. Pourquoi l’illégalité et la fraude y sont monnaie courante, une seconde nature pour nombre de ses habitants. Pourquoi la violence est partout dans le pays, à tous les coins de rue. Pourquoi Boko haram est venue à existence et passe le plus clair de son temps à semer l’insécurité, la violence et la mort parmi les populations. Pourquoi les bergers peuls armés de kalachnikov  massacrent jour et nuit les sédentaires en toute impunité. Pourquoi toutes sortes de crimes y sont légion. Pourquoi le Nigeria  est le plus gros vivier de kidnappeurs au monde ; pourquoi des dizaines de personnes y meurent chaque jour de mort violente pour des raisons diverses et variées : terrorisme, accidents, vols à mains armées, kidnapping, sectes et occultisme et  trafics en tous genres..

Eurêka, La raison en est simple ! Buhari l’a trouvée ! Il fallait y penser, elle est claire et limpide : le Nigeria est encerclé par une tourbe infecte de pays francophones, qui l’empoisonnent, le poignardent dans le dos jour et nuit, le parasitent en toute insensibilité. Le pays représentatif de cette horde de frères mesquins a pour nom Bénin, un nom bien choisi pour faire illusion et  réaliser  ses desseins maléfiques.

D’où la fermeture des frontières, le syndrome de la citadelle assiégée. Avec cette découverte géniale quoique tardive, Buhari compte apporter à ses concitoyens déçus de sa prestation du premier mandat, le bonheur qu’il continue de leur promettre contre vents et marées, le bonheur qu’ils méritent. Grand bien lui fasse !

Adekoya Badero

copyright5

Répondre

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l'aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s