A nos Justiciers Blancs, Descendants d’Ancêtres pas si Blancs que ça

Blog1.jpg

Connaissez-vous beaucoup de dirigeants, qui ont dirigé leur peuple pendant 40 ans, et qui, tout à coup, se découvrent la vocation de massacreur de celui-ci ?

Et c’est pourtant le crime dont les Occidentaux – la France, les États-Unis, l’Angleterre, les Nations-unis – leur agence de publicité, comme la qualifiait le brave Saddam Hussein – et dans le silence complice ou subtil de la Russie ou de la Chine, ont accusé Kadhafi avant de l’éliminer politiquement et physiquement.

Il fallait donc tuer le diable, et les Blancs, ces descendants d’exterminateurs de races entières dans ce brave monde, se sont occupés de cette tâche de salubrité politique et morale. Mais, moralement parlant, étaient-ils les mieux placés pour faire ce travail ? Certes, nous dira-t-on, la question n’est pas là, l’essentiel n’était-ce pas bien d’éliminer le diable avant qu’il ne soit trop tard ?

Mais ces mêmes Blancs, devenus tout à coup plus blancs que leurs ancêtres exterminateurs et esclavagistes, cet Occident, historiquement oxydant qui accourut au chevet du peuple de Benghazi, n’a-t-il ni vu ni entendu parler des dictateurs d’Afrique qui affament et massacrent leurs peuples ? Ils ne connaissaient pas Eyadema Gnassingbé, ce sombre kleptocrate et assassin ? Ils ne connaissent pas son fils actuellement au pouvoir au Togo et qui poursuit l’œuvre insane de son père ? Ils ne connaissaient pas Blaise Compaoré qui a régné dans le sang, le viol et le vol du peuple de Burkina Faso ? Ils ne connaissaient pas Paul Biya, le roi inamovible d’un Cameroun riche mais réduit à la misère ? Ils ne connaissaient pas Omar Bongo du duché français du Gabon ?

Ceux-là aussi ont passé des dizaines d’années à la tête de leurs peuples qui n’étaient pas avares de cris de secours contre la misère et la souffrance dont ils étaient accablés en raison  de la mauvaise gestion et des  extravagances de ces dirigeants qui ne passaient pas le plus clair de leur temps à les caresser.

Est-ce parce qu’ils n’auraient pas suffisamment massacré leurs peuples aux yeux de nos justiciers blancs de ce monde, descendants d’ancêtres pas si blancs que ça, que les appels au secours  des Africains n’ont jamais été entendus ni pris au sérieux ? Pourquoi cette sélectivité  retorse, ce deux-poids-deux-mesures dans la compassion des Blancs à l’égard des peuples africains ?

Aminou Balogun

copyright5

 

Publicités

Répondre

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l'aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s