Entre Héros et Zéros : Histoire d’Héritage, Héritage d’Histoire

Les gens acceptent volontiers d’être héritiers et comptables des bonnes actions  de leurs ancêtres  — individus, familles états ou  nations – et cet héritage souvent revendiqué avec fierté, se vit comme une assomption heureuse qui va de soi.

Mais lorsqu’on en arrive aux mauvaises actions des mêmes ancêtres, ça coince, entre dénégation voire négationnisme, occultation, grincements de dents et politique de l’autruche. La question de l’héritage du passé prend alors une tournure problématique voire polémique affectant l’identité de l’être – individus, familles, états, nations — dans le temps,  le sens de la responsabilité historique, et des gracieusetés philosophiques du même tonneau..

En clair, selon qu’ils nous paraissent héros ou zéros l’accueil de l’héritage de nos ancêtres est aisé ou malaisé.

Adenifuja Bolaji

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s