Covid-19 : de Droite ou de Gauche ?

La pandémie nommée covid qui s’est abattue sur les sociétés et a été mondialisée à toute force en dehors de toute nécessité – par exemple, compte tenu de ses caractéristiques et conditions objectives de prospérité, on aurait pu en épargner les affres à l’Afrique noire qui avait bien d’autres chats endémiques à fouetter – cette pandémie plus que suspecte dont on nous rebat les oreilles depuis maintenant deux ans, rebat les cartes de l’échiquier politique traditionnel.

En général ceux qui étaient à gauche avant covid ont viré à droite sans crier gare, voire à l’extrême-droite, au nom d’un scientisme futuriste transhumaniste. On a vu en France le parti socialiste et les écologistes, comme tous les partis établis, rester silencieux sur les politiques liberticides du gouvernement Macron. Mais les socialistes ne se sont pas seulement tus devant les injustices et privations de liberté incarnées par le pass sanitaire et la suspension de certains travailleurs qui y résistent ; il est allé jusqu’à proposer une loi visant l’obligation vaccinale ! Proposition combattue par la droite majoritaire au sénat et qui a fait long feu.

La droite et l’extrême-droite en revanche, soucieuses de défendre les droits des familles et des gens, la liberté d‘être maître de son corps, et le principe du consentement éclairé foulé au pied par le gouvernement, se sont retrouvés aux avant-postes des valeurs naguère défendues par la gauche !

Ainsi, alors même que, rangés des voitures, le RN et sa présidente, Marine Lepen, ivres d’un conformisme à visée électorale s’enferment dans un silence complice, le parti les Patriotes de Florian Phillipot, l’ex-numéro deux du Front National, est devenu la figure de proue de la lutte contre l’arbitraire gouvernemental et de la défense des libertés menacées. Ce parti de droite à sensibilité nationaliste partage cette nouvelle vocation avec d’autres de la même mouvance souverainiste comme Debout la France de Nicolas Dupont-Aignan ou l’UPR de François Asselineau.

En clair, dans ce mouvement induit par la super-suspecte pandémie covid, les valeurs sont restées intactes mais la table des partis a fait un virage à 180 degré !

Ahandeci Berlioz

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s