Covid : le Jour où Dieu créa le Nègre

Au Bénin, les gens ont plus de chance de mourir du vaccin que de Covid, et pourtant on les force à la vaccination !
Qu’est-ce que l’État béninois sait des vaccins qu’il veut forcer le peuple à se faire injecter ! Après ces premières injections, quand l’immunité naturelle des vaccinés aura drastiquement baissé et qu’ils deviendront dépendants des vaccins, l’État béninois est-il prêt à leur assurer la béquille vaccinale d’une 3ème dose, une quatrième voire un abonnement vaccinal comme les occidentaux sont capables et prêts à l’assurer à leurs populations ? Quelle garantie donne-t-il aux vaccinés quant à l’assomption de ses responsabilités ? Les a-t-il jamais prises, ces responsabilités depuis 1960 qu’on nous dit indépendants ? Dieu a-t-il créé le Nègre un jour de pénurie en matière grise et en dignité ?
Peut-on être à ce point plus insensible au sort de son peuple et de sa race ?
Être président-boy en Afrique ça rime à quoi ? Exécuter sur son peuple les cruautés de gens qui ne nous ont jamais aimés à travers l’histoire ? O ma shéo ! Quelle pitié !

Interrogé par une correspondante sur son état, le témoin répond :

« Moi-même je ne vais pas bien jusqu’à présent. Mes lèvres tuméfiées. Depuis 19 h que j’ai été injecté, je suis secoué de partout : maux de têtes et tout et tout. Hier pas de répit. J’ai dû aller à l’hôpital et acheter des médicaments. Je ne vais pas bien du tout et ça continue. Je suis secoué de partout : tête, ventre, reins, mal partout ; mes lèvres son tuméfiées. Je ne souhaite cette expérience à personne.. Si ton patron te force, tu fais ce que tu veux, mais je ne le souhaite à personne… » gémit la victime impuissante, aux prises aux affres de ces produits ogm nommés abusivement vaccins.

Perpetuum Jazzile – Nkosi Sikelel’ iAfrika (LIVE, 2010)

2 commentaires

  1. Ce document montre effectivement le drame africain face au Covid.

    L’Afrique s’est faite bernée dans le processus de la colonnisation.
    Elle se fait encore berner face au Covid car elle a de quoi s’en sortir.

    AFRIQUE , MON AFRIQUE, AFRIQUE DES FIERS GUERRIERS DANS LES SAVANES ANCESTRALES, AFRIQUE DES HOMMES ET DES FEMMES AUJOURD’HUI DEPOUILLÉS DE TOUS MOYENS DE LUTTER CONTRE LA RUSE ET LA RAGE ETRANGÈRE, L’HEURE EST GRAVE… MAIS IĹ EST ENCORE TEMPS DE SAUVER TES ENFANTS…

    Merci à Binason Avèkes pour son suivi impeccable de la situation dramatique dûe au Covid.

  2. Je corrige ma phrase :

    Elle se fait encore berner face au Covid mais elle a de quoi s’en sortir.

    Sorry…

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s