Vacciner les Noirs : Comme un Air de Solution Finale Version Africaine

Blog1

Ce que Hitler et le nazisme ont essayé de faire au 20ème siècle à une catégorie de la population humaine incarnée par les juifs d’Europe, les Occidentaux, après avoir dit « Plus jamais ça », s’activent à le faire aux Africains au 21ème siècle. A  les en croire, pour question d’espace vitale – concept nazi, s’il en est – et de survie, comme si l’Afrique les leur devait. Les Occidentaux s’inquiètent de la démographie africaine  alors que leurs sociétés, à coup d’homosexualité, de mœurs dépravées et antinatalistes, à coup de réalisme économique, se dépeuplent. Pourquoi s’occupent-ils de nos affaires, alors que nous ne sommes pas des sous-hommes  ? Pourquoi s’inquiètent-ils pour nous à propos de choses pour lesquelles nous ne nous inquiétons pas pour eux ? Pourquoi se mêlent-ils de nos affaires intimes, comme si nous étions des vaches ou des cochons de leur enclos dont ils peuvent impartir le rythme de reproduction à leur gré ?

Ils arguent d’une vision globale du monde, parce qu’après cinq siècles d’oppression, ils découvrent tout à coup que nous serions sur la même planète. Soit. Pourquoi ne balaient-ils pas devant leur propre porte ? Pourquoi n’enlèvent-ils pas la poutre de leurs yeux avant de s’intéresser à la paille dans les nôtres ? On peut  bien régler les problèmes de pollution que l’industrialisation à outrance crée sur la planète en produisant 100 fois moins d’automobiles, 100 fois moins d’avions, 100 fois moins de machines, en ramenant au centième le rythme infernal des activités humaines qui épuise la planète. Est-ce l’Afrique qui est à l’origine de ce fléau capitaliste ? Bien au contraire, non seulement l’Afrique n’y est pour rien, mais elle en est l’une des premières victimes. Alors pourquoi s’acharner sur l’Afrique et s’alarmer de sa démographie, comme si celle-ci était responsable de l’effet de serre ?

Blog1

Il y a aussi l’argument de l’immigration. L’idée serait que les migrants qui se retrouvent chez eux pour occuper des emplois réservés – soit parce que non qualifiés, dégradants, pénibles et peu rémunérés, soit parce qu’exigeant une qualification trop élevée par rapport à leur valeur salariale – ces migrants bouche-trous  seraient selon eux  le trop plein de la population africaine résultant d’une démographie non maîtrisée. Or, il n’en est rien. Pour peu qu’on lui en laisse le loisir, l’Afrique a suffisamment d’espace et de ressources, pour nourrir et contenir ses populations pour plusieurs siècles encore !

La vraie raison de l’inquiétude des Occidentaux   au sujet de la démographie africaine est qu’ils partent du principe qu’ils doivent toujours piller l’Afrique et réalisent que ce parti-pris sorcier est incompatible avec une démographie vigoureuse. Avec une telle démographie soutenue par une population jeune et exigeante, difficile de tenir longtemps le système de pillage de l’Afrique, qui dure depuis plusieurs siècles. Non seulement les marées montantes de jeunes viendront les envahir chez eux, suivant en cela la trace de leurs richesses volées, mais elles n’accepteront plus dans les sociétés africaines elles-mêmes de se laisser enfermer dans la cage de misère où elles sont tenues par la tourbe infecte des satrapes locaux. Si la démographie africaine atteignait par sa croissance une masse critique, non seulement le risque de révoltes voire de révolution sera réel, mais la spoliation de l’Afrique sera rendue plus ardue. Il est plus facile de piller quelques milliers de gens qu’une population d’un milliard de jeunes personnes, conscientes, dynamiques et résolues à ne plus se laisser sacrifier sur l’autel du racisme et de la cupidité des Blancs.

Et c’est là que se situe tout le souci des Occidentaux. Aussi, en gens qui prétendent réfléchir, concoctent-ils des plans tous plus diaboliques les uns que les autres pour en finir avec la menace africaine,  sorte de  solution finale à la démographie Africaine, si ce n’est à l’Afrique elle-même.

Et pourtant, eux qui en matière d’intelligence ne se prennent pas pour une merde, ont plus vite fait d’aller découvrir quelque part dans l’espace, une planète habitable et dotée de richesses inouïes, comme ils en raffolent plutôt que de s’acharner sur les pauvres Africains, dont le seul malheur est de ne pas avoir la même couleur de peau qu’eux sur cette terre. Les Blancs doivent arrêter leur  jalousie atavique et leur acharnement pluriséculaire contre les Noirs érigés en leurs négatifs. Pourquoi nos femmes et nos hommes doivent être stérilisés pour qu’eux survivent ? Cette question est une question de vie ou de mort et les Africains doivent le savoir. Aucun Africain ne se laissera vacciner par les poisons qu’ils cocotent déjà. La vigilance est de mise, car l’empoisonnement subtile de nos populations par les Blancs ne date pas d’hier. La seule différence par les temps qui courent c’est qu’il menace d’entrer dans une phase massive et dramatique savamment programmé. Une phase finale… Mais, ils sont avertis : Il faudrait qu’ils tuent jusqu’au dernier Africain avant de réaliser leurs sombres desseins : nous ne dormiront pas avec eux dans la même chambre…

Aminou Balogun

copyright5

 

 

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s