Lutte Contre le Principe de Spoliation de l’Afrique : l’Action Remarquable d’une Jeune Nigériane

blog1

Le principe de spoliation de l’Afrique mis en place et implacablement appliqué par les Occidentaux depuis des siècles consiste à veiller en sorte que les richesses du continent noir profitent à tous sauf aux Noirs. C’est pour cela que pendant que l’Occident s’enrichit – un enrichissement qui a pris son essor sous le régime inhumain de l’esclavage et qui continue, via le colonialisme de nos jours – l’Afrique s’appauvrit et s’enfonce dans la misère, apparaissant paradoxalement comme le continent le plus doté de richesses – minières, pétrolières, solaires, agricoles, et humaines – en même temps que celui dont les habitants sont les plus pauvres de la terre !

Malheureusement, ce principe n’est pas seulement imposé de l’extérieur ; il est aussi réapproprié par les Africains qui l’appliquent bestialement à toutes les échelles de la vie sociopolitique du continent.

L’exemple du Nigeria est, à cet égard,  frappant. Quand on considère ce géant de l’Afrique dont la source de revenu dominante, le pétrole,  provient de  la région du delta du Niger dans le sud, on constate que les populations de ces zones pétrolières sont non seulement mises en danger par les nuisances écologiques inhérentes à une exploitation arrogante et anarchique du pétrole, la dégradation inquiétante de leur environnement mais aussi elles sont les communautés les plus négligées du pays  : tout se passe comme si le pétrole devait profiter à tous les Nigérians sauf aux communautés dont il est issu. Il n’y a qu’à voir la liste des plus grosses fortunes du Nigeria, où Nordistes et Yoruba  se taillent la part du lion, pour s’en convaincre.

blog1

blog1

blog1

Ce diaporama nécessite JavaScript.

Ainsi, comme le montre les images ci-dessus, c’est la première fois depuis plusieurs décennies que les habitants d’Edonwick, une île du département d’East Obolo dans le Delta du Niger, pourront  boire de l’eau de robinet, étant jusqu’ici habitués à prélever l’eau insalubre des étangs ou de l’océan Atlantique.

Cette aubaine est le fruit du projet de la Fondation Mary Remarkable,  œuvre d’une jeune Nigériane de 24 ans, qui vient de doter ces communautés  d’un forage en eau potable avec deux réservoirs aériens.

Un tableau blanc fixé sur les piliers en acier du trou de forage porte l’inscription: «Don de la Fondation Mary Remarkable à l’appui des objectifs de développement 6 des Nations Unies – Eau propre et assainissement. Individuellement, nous sommes une goutte d’eau, ensemble nous sommes un océan. Laissez l’amour vous guider. »

« Notre communauté devrait avoir plus de cent ans, c’est la première fois que nous vivons ce genre d’expérience », a déclaré le chef de la communauté, Edwin Nte.

ibinimori

copyright5_thumb.png