Le Cercle Vicieux du « Mal Africain »

blog1.jpg

Quand Bernard Madoff a réalisé son escroquerie gigantesque portant sur plus de 50 milliards de dollars, et à côté de laquelle celle de ce Camerounais n’est qu’une broutille, personne n’a estimé que «  quelque chose ne tourne pas rond » avec les Blancs. Or avec l’Africain, on n’hésite pas, on y va fort, on stigmatise, on charge la barque à fond. Cette différence du regard juridique pose question.

On peut s’interroger en effet sur l’origine de l’auteur de cette remarque qui confine à un jugement. S’il est Européen ou Blanc, on peut comprendre d’où il parle et quelles sont ses motivations profondes. Mais si, comme on peut le craindre, il est Africain, nous serions dans le cas d’un exercice classique d’auto-flagellation bien-pensante à laquelle cèdent volontiers certains  Africains ; ce faisant,  ils croient, par ces généralisations négatives, exorciser le mal spécifique qui nous mine, alors que ce sont ces mêmes diabolisations mues par la haine de soi qui constituent la spécificité supposée du mal africain, tant sur le plan éthique que philosophique. Cercle vicieux dont il urge de sortir…

Adenifuja Bolaji

copyright5

Publicités

Répondre

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l'aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s