Vaticination sur le Congo

blog1

Dans le document vidéo ci-dessous, le gouvernement de la RDC a pris ses responsabilités et a par sa décision de rappel de l’ambassadeur, sanctionné l’attitude hostile et discourtoise de l’Union Européenne (un prête-nom de la France, elle-même chacal des USA).

La RDC a, pour soutenir sa position, besoin d’un soutien ferme des pays africains. Mais combien d’entre eux ont des couilles ? Combien d’entre eux s’appartiennent ? Combien d’entre eux dont les dirigeants ne sont pas francs maçons ou affiliés à telle ou telle secte contrôlée par les Occidentaux ?

On peut deviner ce qu’il va se passer dans cette crise qui s’amorce au Congo.

Bientôt, il y aura des tentatives d’assassinat. Si elles ne réussissent pas, il y aura des tentatives de coup d’Etat, et même des dissensions internes au pouvoir, ou même politiques avec le raidissement de l’opposition. Cela peut conduire à une guerre civile comme au Congo sous Lissouba. Si le gouvernement élu de la RDC résiste, la guerre pourra être intensifiée, et alors deux jurisprudences néocoloniales vont entrer en jeu. Le scénario ivoirien où, à force de harceler le pouvoir celui-ci aura recours à une répression impitoyable. A la suite de quoi, on l’accusera de crime contre l’humanité. Une mouche qui vous tourne autour depuis des heures et vous harcèle et que vous tentez de chasser avec un chasse-mouche mais qui s’entête, si vous parvenez à le tuer avec un marteau, on vous fera un procès. Et on vous enverra à la Haye pour crime contre l’humanité. Ou bien c’est le scénario libyen qui est privilégié ; à un moment donné soit le gouvernement par provocation sera poussé à réprimer l’opposition qui le harcèle indûment, ou soit la presse occidentale va inventer un massacre imaginaire qui sera la cause d’une intervention de l’ONU décidée par le Conseil de sécurité ; intervention qui se traduira par des frappes occidentales pour protéger les pauvres populations africaines victimes de la barbarie des « criminels au pouvoir à Kinshasa » ; etc. etc…

Dieu sauve l’Afrique, disaient les Sud-Africains ; mais dans cette guerre bestiale de la cupidité néocoloniale, c’est à l’Afrique de sauver elle-même !

Aminou Balogun

 

 

copyright5

Publicités

Répondre

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l'aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s