Nigeria : Interpol en Passe de Mettre le Grappin sur Mme Alison-Madueke, la Ministre du Pétrole sous Jonathan

Blog1

«Nous avons suivi les processus nécessaires et Interpol a levé le drapeau rouge concernant Allison-Madueke. Cela signifie que le processus d’extradition a démarré et que l’ancienne ministre pourrait être arrêté par la police britannique ou par tout service de police du monde entier et rapatriée au Nigeria « , a déclaré une source citée par le journal Punch.

 Rappelons que le 5 décembre dernier, le président de la Commission des crimes économiques et financiers, EFCC, Ibrahim Magu, avait promis de se conformer à une ordonnance de la Haute Cour d’Abuja ordonnant la comparution de l’ancienne ministre du Pétrole, Diezani Alison-Madueke, devant elle sous 72 heures pour subir son procès pour corruption présumée dans l’exercice de ses fonctions. Monsieur Magu, lors d’un briefing à Abuja, a déploré que 80% des fonds pillés du Nigéria soient toujours bloqués à l’étranger, tandis que 60% des richesses volées étaient cachées au Nigéria par des personnes frauduleuses et haut placées qu’il a qualifiées de « requins ». « Il a toutefois promis de prendre toutes les mesures nécessaires pour démêler et récupérer les richesses volées et traduire les auteurs de ces crimes en justice, aussi laborieuse et fastidieuse que puisse être la procédure judiciaire.

Allégations d’inconduite financière et arrestation

Selon des sources citées par des responsables américains et britanniques, Mme Diezani Alison-Madueke, aurait personnellement organisé un détournement de 6 milliards de dollars du trésor nigérian.

Selon l’ex-Gouverneur de la Banqie centrale du Nigeria, M. Sanusi, Elle est responsable de la disparation de 20 milliards de dollars des caisses de l’agence pétrolière, NNPC.

Elle a aussi été accusée d’avoir attribué des contrats de plusieurs milliards de naira sans avoir recours à une procédure régulière [et d’avoir dilapidé des fonds gouvernementaux ainsi que de gaspiller des milliards de naira de manière inappropriée sur des jets privés.

En octobre 2009, le Sénat du Nigéria a inculpé Mme Diezani Alison-Madueke et a recommandé d’engager des poursuites pour le transfert de 1,2 milliard de nairas sur le compte privé d’une entreprise de services téléphoniques sans respecter la et en violation d’un accord de concession.

Elle a été officiellement inculpée par un tribunal pour «blanchiment de capitaux» par la Commission des crimes économiques et financiers du Nigéria.

Le 2 octobre 2015, Reuters a annoncé qu’Alison-Madueke avait été arrêtée par la National Crime Agency (NCA) du Royaume-Uni à Londres, ainsi que quatre autres personnes soupçonnées de corruption. Cependant, un porte-parole de la police a nié avoir eu connaissance de l’incident. Sa famille et le gouvernement nigérian ont confirmé qu’elle avait été arrêtée à Londres, bien que la NCA ait refusé de commenter l’affaire.

Toujours au Nigéria, son domicile à Asokoro, Abuja, a été perquisitionné et scellé par des agents anti-corruption de la Commission nigériane sur la criminalité économique et financière, quelques heures après son arrestation présumée à Londres.

Le 28 août 2017, un tribunal fédéral nigérian a saisi 7,6 milliards de naira (21 millions de dollars) des comptes bancaires liés à Alison-Madueke.

Allison-Madueke avait quitté le Nigéria pour le Royaume-Uni depuis 2015, juste avant l’arrivée de l’administration Buhari. Une fuite qui en dit long sur l’état de sa conscience dans la gestions des affaires relevant de  sa responsabilité.

Anjorin Bolanle

ibinimori

copyright5

Publicités

Répondre

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l'aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s