La Parité des Nations, un Serpent de Mer Diplomatique

blog1.jpg

Quand en mœurs diplomatiques, on prétend que toutes les nations sont égales, et que d’un président d’un petit pays africain comme le Bénin ou le Togo, on dit qu’il est le pair du Président américain ou français, c’est une complaisance verbale, un abus de mot, voire un voile pudique de la réalité… Quand Yayi Boni était Président au Bénin, il usait de ce voile diplomatique jusqu’à la corde, tutoyant tel ou tel grand de ce monde qu’il décrivait volontiers comme un ami. Il était aux anges quand George Bush a fait un voyage subliminal à Cotonou.

Indépendamment des égards témoignés au visiteur qui varient selon la perception de son hôte,  la fausseté de cette homologie proclamée peut se lire dans l’attitude ou l’intérêt croisé de la presse des pays concernés. La récente visite de Talon en France en donne l’exemple.  Au Bénin et dans toute la presse audiovisuelle comme écrite, publique ou privée, dans les réseaux sociaux etc.. c’est le grand tintouin, l’agitation, des fleuves de commentaires, bref le branle bas médiatique. Une extase à la mesure de l’intérêt que le Bénin, à l’instar de son président accordait à cette visite si tant attendue du côté béninois.  En France, quel média français en a parlé ? Zéro ! Le calme plat. Patrice Talon ? Connaît pas !  Si le Bénin était l’égal de la France comme cela se dit dans le langage convenu de la  diplomatie, au moins, à défaut d’être égale en intensité, de manière formelle, la presse des deux pays devrait faire état de cette visite, ce qui n’est pas le cas. Or si le Président français venait au Sénégal ou au Bénin alors l’égalité diplomatique virtuelle peut se donner libre cours. Mais ce n’est qu’une impression, car en vérité tout est centré autour du pays le plus fort, le plus riche et le plus puissant à la solde duquel se trouve le plus petit pays. Dans ce mépris, les pays africains sont les plus servis, car en diplomatie, la valeur réelle des pays est indexée sur leur poids économique et culturelle, registre dans lesquels l’Afrique compte à peine pour du beurre !

Tel est le cas par exemple de cette information publiée par le journal nigérian Premium Times, et qui dit  « Buhari Receives U.S. Secretary Of State, Rex Tillerson » On y parle de la réception du Ministre des Affaires étrangères américaines par le président nigérian. Mais combien de fois le geste réciproque, à savoir la visite du Ministre des affaires étrangères du Nigéria, fait-elle  l’objet d’une annonce similaire dans le New York Times ?

Comme quoi, ceux qui prennent l’égalité diplomatique au premier degré sont au mieux des imbéciles ou des malins qui en tirent profit, c’est-à-dire des gens qui font semblant d’y croire parce que ça les arrange. En vérité, il en va de l’égalité des nations comme celle des hommes. Et pour reprendre la fameuse boutade de George Orwell, il va sans dire que si toutes les nations sont égales, certaines sont plus égales que d’autres…

Afouda Barthélémy

copyright5

 

Publicités

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s