Publié dans nigeria, Press-Links

Nigeria : La France Nie Être le QG du Financement des Séparatistes Ibo

blog1

La France a nié toute implication dans le financement des séparatistes ibo de l’IPOB.

Le gouvernement fédéral du Nigéria a, par la voix de son porte parole allégué que le groupe était financé par la France et qu’il faudrait des mesures urgentes pour bloquer cet état de choses.

Mais dans une réaction, l’ambassade de France au Nigéria s’est montrée surprise de la déclaration faite hier (mercredi) par le ministre de l’Information et de la Culture, Alhaji Lai Mohammed, indiquant que le «siège financier» de l’IPOB était en France.

La déclaration signée par le Conseiller politique de l’ambassade de France au Nigeria, Monsieur Claude Abily, a mis en demeure le gouvernement nigérian de fournir des preuves documentaires pour étayer les allégations selon lesquelles la France était le siège financier du groupe séparatiste.

« L’ambassade de France est surprise par la déclaration faite hier par le ministre de l’Information et de la Culture indiquant que le » siège financier « de l’IPOB était en France.

« Nous n’avons aucune connaissance d’une présence particulière d’IPOB en France et les autorités nigérianes ne sont jamais entrées en contact avec l’ambassade sur ce point. Nous sommes prêts à examiner toute information pouvant étayer cette déclaration.

« En outre, nous souhaitons réaffirmer que la France coopère activement avec le Nigeria dans le domaine de la sécurité et que nous soutenons fermement l’unité du pays », a déclaré l’ambassadeur.

Les propos diplomatiques sont ce qu’ils sont, et doivent être pris avec des pincettes. Ils sont souvent inspirés par le double principe des caïds « N’avouez jamais » et «  pas vu pas pris ». De plus, dans leur cynisme, aucun pays européen pilleur pluriséculaire de l’Afrique ne va jamais avouer à chaud les manigances et coups fourrés qu’il fomente pour perpétuer la domination de l’Afrique, qui pour eux est naturelle. Dans quelques décennies, ces faits pourraient être mis sur la place publique, et des journalistes malins prétendront en les publiant faire preuve de liberté d’expression ou d’indignation, au nom de l’attachement légendaire de la France à la liberté, à l’égalité des hommes et à tous ces dormitifs avec lesquels ils nous entubent… Mais pour lors, motus et bouche cousue… La France est un ami de l’unité nigériane,  elle qui, avec sa marionnette Houphouët  a jadis soutenu activement Ojukwu, dans sa guerre de sécession ! Agbako !

Arifajogun Busayo

ibinimori

copyright5

 

Publicités