Publié dans nigeria

Nigeria : Dernières Nouvelles de Buhari

blog1

Selon un récent article du site d’information Sahara Reporters, le président Buhari qui est parti pour un contrôle médical au Royaume-Uni le 7 mai, en plus de ses maladies antérieures, serait entré dans une phase de déficience de la parole et de la mémoire et ne communiquerait plus avec personne.

Le président Buhari, qui a quitté le Nigeria il y a 45 jours pour reprendre le traitement pour une maladie non divulguée – les rumeurs font état d’un cancer et de la maladie de Crohn –  a développé des difficultés de parole, ont déclaré aujourd’hui des sources de la présidence.
Auparavant, M. Buhari serait confronté à des troubles de la mémoire.
Au cours de son dernier voyage, Saharareporters a révélé que ses médecins de Londres ont rejeté l’idée de son retour. Ils ont demandé qu’il reste à Londres pendant quatre mois pour voir comment ils pourraient mieux traiter sa maladie. Néanmoins, la clique gérant le président l’a ramené pour lui permettre d’entreprendre un certain nombre d’actes, y compris des nominations de militaires et de civils qui auraient été impossibles sans lui.
À cette époque, Buhari a révélé qu’il était très malade et avait reçu une transfusion sanguine et a indiqué qu’il retournerait bientôt au Royaume-Uni pour un traitement ultérieur. Au cours de la période où il était au Nigéria, il a été rarement vu à l’extérieur, mais a réussi à faire des apparitions éclairs à quelques réunions du Conseil des Ministres, juste le temps des prises photo.
Deux semaines après ce retour, son état s’est détérioré et les médecins ont dû être embarqués du Royaume-Uni pour entreprendre un traitement, mais cette phase n’a duré que quelques semaines. Le président a ensuite cessé de faire des apparitions au Conseil des Ministres hebdomadaire, mais pour maintenir l’illusion qu’il était en bonne santé, les membres de la clique n’hésitaient pas à le mener à la mosquée les vendredis dans l’espoir de calmer les inquiétudes dans le nord musulman où une rumeur circule que le président aurait été « empoisonné ».
Buhari est finalement parti pour le Royaume-Uni brusquement dans la soirée du 7 mai. A l’aéroport, paraît-il que Buhari a choqué ses assistants quand il leur a demandé s’ils allaient à Sokoto, peut-être l’un des premiers signes de détérioration de sa mémoire. On a appris que le président Buhari n’a pas parlé depuis son départ au président par intérim Yemi Osinbajo.
La semaine dernière, celui-ci a été invité à attendre un appel téléphonique de M. Buhari, mais quand l’appel a fini par arriver, rien de cohérent n’a été entendu de la bouche de M. Buhari, même si la clique manageant le président a continué à dire sur tous les toits que son état de santé avait connu une «formidable» amélioration.
La clique est également censée être derrière les rumeurs d’un éventuel coup d’Etat par certains officiers militaires il y a quelques semaines, ainsi que le récent ultimatum lancés par des soi-disant jeunes du Nord aux Igbos à quitter dans cette région. Cette manipulation ayant pour but de  faire voir aux Occidentaux l’éventualité d’un coup d’Etat comme visant à préserver l’unité du Nigeria, et donc à bénéficier de leur aval ou de leur compréhension le cas échéant.

Bola Adebola

ibinimori

Nigeria : Mort du Dictateur Abacha, ses Derniers Instants Racontés par son ADC

copyright5

Publicités