Discours Solennel du Général Buhari : “Nous Irons Jusqu’au Bout”

image

Le Général Buhari a fait un discours d’importance le 17 février au cours d’une réunion de son parti, APC. C’était son premier grand discours hors campagne depuis le report des élections au 28 mars 2015 pour des raisons d’insécurité.

Intitulé “Nous Irons jusqu’au Bout”, le discours qui se voulait politique avait un double objectif et une double cible. D’abord, il s’adressait aux membres du parti pour les féliciter de leur engagement sans faille à ses côtés dans la campagne, pour leur adhésion au mot d’ordre du changement dont le pays avait besoin après 15 années de gouvernement PDP qui, selon ses termes, a conduit le Nigeria au bord du désastre économique et social. Le changement était plus que jamais nécessaire, dit le Général Buhari, pour construire un Nigéria dans l’intérêt non pas de quelques-uns mais de tous les Nigérians sans exception ni discrimination ; un Nigeria où les Droits de l’Homme, la sécurité des biens et des personnes sont garanties ; un Nigeria débarrassé de la misère, de la pauvreté, de la corruption et de l’impunité.

Mais l’autre message du Général Buhari s’adressait au gouvernement, aux Forces de sécurité et à l’armée en général qui ont été mises en avant dans la justification par le gouvernement du report des élections présidentielles. L’ancien général a apostrophé l’armée les yeux dans les yeux, pour ainsi dire. « Permettez-moi de répéter une fois de plus que nos services de sécurité ont de graves responsabilités constitutionnelles envers la nation et, de ce point de vue, leur importance pour le bien-être du pays ne peut être sous-estimée. Il est donc impératif pour leurs dirigeants de ne pas faire basculer leur institution dans le domaine de la politique partisane.
J’ai personnellement et, j’en suis sûr, tous les Nigérians, énormément de respect pour nos services de sécurité. Je les exhorte donc vivement à se concentrer sur leurs devoirs constitutionnels, sinon elles courent le risque de devenir une partie du problème national déjà compliqué. »

Quant au gouvernement, le Général Buhari a lancé un avertissement à son endroit dans une affaire de fraude électorale en cours intervenue dans l’Etat d’Ekiti lors des élections qui ont porté au pouvoir le Gouverneur PDP, M. Ayo Fayose. Alors qu’un curieux silence officiel entoure cette sordide affaire depuis quelques jours, le Général Buhari a demandé au Gouvernement de Jonathan de faire toute la lumière là-dessus. Cet avertissement est d’autant plus important que la divulgation de la fraude d’Ekiti dont le mode opératoire était censé servir de matrice d’une fraude à grande échelle a peut-être pesé lourd dans le report des élections présidentielles initialement prévues pour le 14 février. Selon l’opposition, le report des élections visait à permettre au pouvoir de changer son fusil d’épaule.

C’est pour cela que dans son discours, en même temps qu’il mettait en garde le pouvoir de toute malversation susceptible d’entacher le bon déroulement et la transparence des élections, le Général en appelé à la vigilance de ses partisans.

« J’en appelle donc à vous tous les chefs de parti et fidèles de ne pas vous reposer en pensant que tout est gagné. Six semaines, c’est long et nous ne connaissons pas les plans de l’adversaire, mais avec notre ferme détermination nous vaincrons.
Par conséquent ne perdons pas de vue l’objectif. Travaillons d’arrache-pied comme nous ne l’avons jamais fait auparavant, et veillons à nous aider les uns les autres. Les jours et les semaines à venir seront difficiles. Notre détermination sera testée et toutes sortes de mauvais tours ne nous serons pas épargnés. Mais ne désespérez pas. L’objectif est en vue. Le changement arrive. Le peuple du Nigeria vaincra. Dieu a destiné le Nigeria pour être un grand pays. Nous vaincrons et le changement arrivera.
Dieu vous bénisse tous, Dieu bénisse l’APC et Dieu bénisse la République fédérale du Nigeria. »

Alan Basilegpo

ibinimori

copyright5