Une Idée de Solution de Paix en Côte d’Ivoire.

Mon Idéo Va, Court, Vole et Tombe sur…:

Comme en 1972

ideog La "caractéristique fondamentale et la source première" du problème ivoirien c’est que Ouattara veut être Président, parce que depuis la mort d'Houphouët-Boigny il se sent frustré d'une succession qu’il considère normale mais dont il a été écarté pour raison ethnique étayée sur sa citoyenneté erratique.

La crise étant née de la succession de coups de force par laquelle Ouattara, ancien premier ministre, entend coûte que coûte devenir président – car des trois prétendants au fauteuil présidentiel ivoirien depuis la mort d'Houphouët-Boigny, lui seul n'a jamais été président ; et, étant donné que l'argument selon lequel sa mise à l'écart traduirait la discrimination à l'égard des populations du Nord n'est pas entièrement surfaite, il serait donc bienvenu qu'intervienne un coup d'État comme celui de 1972 au Bénin. Et, comme au Bénin, ce coup, bien qu'éventuellement l'œuvre technique d'officiers de toute obédience, viserait à confier la direction du pays à un officier supérieur intègre originaire du Nord. Celui-ci dirigera le pays dans la discipline, l’ouverture et l'équité, en écartant définitivement de toute velléité électorale les trois mousquetaires dont les luttes et oppositions fratricides ont conduit le pays au bord de l'anomie. Cet officier détiendra le pouvoir pour une durée de cinq ans et, après qu’une nouvelle assemblée constituante soit formée, et une nouvelle constitution proposée au peuple, organisera des élections aux alentours de 2015 ; élections auxquelles ne participeront que les hommes politiques âgés de moins de 60 ans. Ce faisant, la frustration politique des populations du Nord qui sert d'argument à Ouattara sera apaisée ; et la Côte d'Ivoire partira sur de nouvelles bases sans avoir à faire de guerre civile, ou à être envahie par des pays voisins dont certains n’ont pas toujours vu d’un bon œil sa prospérité

Éloi Goutchili

clip_image001

Copyright, Blaise APLOGAN, 2010,© Bienvenu sur Babilown

Toute republication de cet article doit en mentionner et l’origine et l’auteur sous peine d’infraction

clip_image001

Publicités

2 commentaires

  1. Pourquoi pas ? Seulement cette esquisse de sortie de crise redonnerait du poils de la bête aux « petites bavardes Africaines » qu’on voudrait voir définitivement écartées de l’arène politique.
    Pourquoi pas aussi un conseil présidentiel, un triumvirat qui incluerait Bedie comme modérateur, auto-tampon?
    2 ans pour Gbagbo pour nettoyer ses arrières et arriérés de 10 ans
    2 ans pour Ouattara
    1 an pour Bedie pour organiser les nouvelles élections
    Mais Cette esquisse de solution dans sa bancalité éprouvée dans l’histoire du Bénin ouvrirait la boîte de Pandore. Il y a 17 élections imminentes en Afrique. Tout perdant exigerait un poste de vice-présidence, sans oublier la grande bavarde en affût comme ce fut déjà le cas au Bénin…

  2. Autre solution, qui serait aussi un emprunt au Bénin, et plus précisément à l’ancien Royaume de Porto-Novo, nommer un Président de la Nuit et un Président du Jour… Comme Ouattara à du faible pour les Blancs; comme il est marié à une blanche ; comme il est soutenu par les Blancs, par compensation, on l’affectera à la Présidence de la Nuit ; alors que Gbagbo qui incarne le rôle du dictateur noir méchant; qui n’est soutenu que par des Noirs, et dont l’épouse est noire, sera affecté à la Présidence du Jour, toujours pour compenser sa noirceur avec un peu de lumière…

Les commentaires sont fermés.