Côte d’Ivoire : la Guerre-Parole de notre État

basho Que les Africains se le tiennent pour dit ; on va peut être avoir une guerre en Kodivoy et ce n’est pas plus mal ! Car lorsqu’elle est bien menée avec foi et conviction de part et d’autre, la guerre est encore le seul moyen dont nous disposons pour exprimer au monde et à nous-mêmes l’inénarrable injustice du rapport de domination cannibale que nous impose l’Occident capitaliste et antinégrite. Au-delà de son horreur, de la diabolisation d’un bouc émissaire, de la désignation manichéenne d’un coupable, la guerre est un haut-parleur de notre état, de nos états, de notre condition tragique. Malgré ses défauts, ses vices et ses sévices Gbagbo aura au moins l’intérêt de nous démontrer que les guerres parlent pour l’Afrique, là où l’Occident l’a entièrement muselée

Amida Bashô

clip_image001

Copyright, Blaise APLOGAN, 2010,© Bienvenu sur Babilown

Toute republication de cet article doit en mentionner et l’origine et l’auteur sous peine d’infraction

clip_image001

Publicités