Conversation de Gare 3 : Yayi Boni et le Spectre de la Méthode Coué

  Savoir faire et Faire savoir

Convgaresyl1_2 Professeur Zonon : Il y a toujours quelque chose qui m’inquiète pour notre pays chaque fois que je vois Monsieur Yayi Boni se

vautrer dans le m’a-tu vu publicitaire, le vas-y-que-je-vous-en-mette-plein-la-vue, à la limite de l’exaspération ; levain de la pâte du donner à voir et du donner à croire publicitaire qui fait de l’inédit, du « spectaculaire », des postures démagogiques, faussement humbles et benoîtement populistes le pain médiatique de chaque jour donné en pâture au peuple.

Dr H2O : Mais qu’y a-t-il de mal à ça, Professeur Zonon ? Le Président Yayi Boni est à bonne école : Kérékou aussi avait fait ce genre de choses dans le passé…

Professeur Zonon : Oui, sans donner dans les mêmes excès, Kérékou aussi avait en son temps joué un peu sur la corde sensible du Président modeste, proche du Peuple, à travers des actions démagogiques. Mais voyez là où tout cela nous a menés !

Dr H2O : Je vois, vous avez du souci pour la fin ; mais il paraît que la fin justifie les moyens !

Professeur Zonon : J’aimerais bien, mais on dit aussi que ce sont les tonneaux vides qui font du bruit. Et plus Yayi Boni a besoin de s’agiter, plus je me dis que cela cache quelque chose.

Dr H2O : Hmm… Moi je me disais que « savoir faire et faire savoir » était la devise du Chef de l’Etat, surtout en ces temps où la communication est reine…

Professeur Zonon : C’est une manière de voir, mais en l’occurrence sans être complètement original, on peut craindre que le faire savoir ne renvoie à aucun savoir faire, soit vide d’objet et s’épuise en lui-même.

Dr H2O : Ah, oui, je vois votre crainte ; tout patriote un peu avisé peut s’inquiéter, en effet…

Professeur Zonon : Oui, la meilleure action publicitaire de Yayi Boni ce ne sont pas sa compulsion gesticulatoire, ses coups spectaculaires qu’il affectionne ; ce n’est pas le parti-pris propagandiste qui caractérise son rapport au public, mais les résultats concrets de sons action !

Dr H2O : Oui, ça tombe sous le sens…

Professeur Zonon : Et donc ce qui m’inquiète, voyez-vous, cher ami, ce n’est pas le fait bassement narcissique que Yayi Boni soit obsédé de publicité, ou de soigner sa popularité, mais ce que cela peut cacher : la Méthode Coué…

Dr H2O : En effet, dans ce cas, on tournerait en rond !

Professeur Zonon : Non seulement ça, en l’occurrence, il s’agirait d’un cynique aveu d’impuissance… chronique d’un échec annoncé…d’une menterie préméditée… d’un os à ronger…

Dr H2O : Certes Professeur, nous sommes en Démocratie, et le Peuple Béninois est patient, volontaire et décidé à aller de l’avant, sortir de sa misère qui n’a que trop duré, mais pour autant il n’est pas dupe, et ne saurait accepter de se nourrir uniquement de coups d’éclat et d’eau fraîche… Le moment venu, il trouvera, soyez-en sûr, la bonne aune à laquelle juger ses dirigeants…

Professeur Zonon : Je crois que vous avez raison Docteur …

Dr H2O : Merci Professeur, cela dit, votre inquiétude est saine et mérite réflexion… Soyons vigilants…

Professeur Zonon : Et voilà une autre inquiétude qui pointe le bout de son nez… ! Votre train arrive…

Dr H2O : Professeur, merci pour cette minute rafraîchissante…

Professeur Zonon : Tout le plaisir est à moi Docteur !

Dr H2O : A bientôt Professeur !

Hubert ODJO

Copyright, Blaise APLOGAN, 2007, © Bienvenu sur Babilown