Le Choix de Lee Kuan Yew, l’Homme qui a Fait Singapour

Blog1

 » J’avais le choix entre deux chemins à suivre :

Le premier : – Voler l’argent de l’État , enrichir mes amis et mes parents , appauvrir mon pays , et en conséquence mettre mon peuple dans la misère .

Le deuxième : – Servir mon peuple et faire rentrer mon pays dans le rang des 10 meilleurs nations du monde .
J’avais choisi le deuxième . »

– Feu Lee Kuan Yew, ancien premier ministre de Singapour

Lee Kuan Yew (chinois : 李光耀, Pinyin : Lǐ Guāngyào, né le 16 septembre 1923 et mort le 23 mars 2015, également écrit Lee Kwan-Yew) est un homme d’État singapourien, premier Premier ministre de la République de Singapour de 1959 à 1990.

Cofondateur et premier secrétaire général du Parti d’action populaire (PAP), il supervise la séparation de Singapour de la Malaisie en 1965 et les transformations qui en découlent. En dirigeant le pays de façon autoritaire, il transforme Singapour d’un petit avant-poste colonial sous-développé et sans ressources naturelles en un pays avec une des économies les plus florissantes de toute la planète.

Démissionnaire après 31 ans passés à la tête du gouvernement, il reste jusqu’à sa mort l’une des personnalités politiques les plus influentes de Singapour et d’Asie. Son fils, Lee Hsien Loong, est Premier ministre du pays depuis 2004.


Il n’est pas donné à n’importe qui d’être un Grand Homme (haute valeur morale). Ce n’est ni affaire de discours ni de mensonges! A la mort de ce monsieur en 2015, les gens faisaient 8 heures d’attente dans des files interminables et parcouraient plusieurs kilomètres pour lui rendre hommage. Son corps était exposé H-24 et pour faciliter les choses, il était sur écran à d’autres endroits de la capitale où il y avait les mêmes files d’attente. Le long des parcours, les autorités ont mis à la disposition de leurs populations tout ce qu’il fallait pour leur faciliter l’exercice (information en temps réel des délais d’attente, conseils, nourriture gratuite, eau gratuite, toilettes mobiles gratuites, services d’aide et de secours). Quand on a la chance de travailler avec les Singapouriens, on remarquera tout de suite la différence. Le progrès exige du travail et l’intégrité morale des dirigeants d’abord et la population va s’en inspirer.

copyright5

 

 

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s