Bénin: Conseil d’Ami à Monsieur Talon

blog1.jpg

Monsieur Talon, nos vaches ne paissent dans le même pré, mais c’est en ami et en citoyen Béninois honnête que je me  permets de vous parler.

Vous avez été élu par le peuple Béninois, il y a trois ans dans les conditions dramatiques que l’on sait. Donc, à partir du moment où vous avez été élu par le peuple vous ne pouvez pas vous enfermer dans une logique autoritariste et refuser de dialoguer avec lui. Quand je dis le peuple, je veux dire l’ensemble des Béninois. Il n’y a pas le peuple de la Rupture d’un côté et le peuple de l’Équilibre de l’autre côté. Les Béninois forment un seul et même peuple.

Vous avez voulu réformer le système politique béninois et on doit vous savoir gré de vos efforts et de votre volontarisme tout à fait remarquables. Mais vous ne pouvez pas au nom d’une loi artificielle à l’application problématique vous barricader dans la volonté d’imposer votre désir au peuple. Ce sont les dictateurs venus au pouvoir par les armes et qui sont garants de leur propre légitimité qui agissent ainsi. On vous compare souvent au Président Rwandais avec lequel vous entretenez de bons rapports.  Mais le Rwanda a une histoire différente de la nôtre ; son Président Paul Kagamé est adossé à une histoire tragique, celle du génocide qui a coûté la vie à  un million de ces concitoyens. Nous, nous ne voulons pas de ça au Bénin. Nous ne souhaitons pas en arriver là.

Monsieur Talon, ce n’est pas parce que vous avez pour vous la violence d’État que vous allez l’exercer contre la claire volonté du peuple. Les récentes élections législatives calamiteuses, qui sont le fruit de votre entêtement, ont prouvé clairement qu’au moins 95% du peuple Béninois n’approuvent pas « votre projet ».

Donc en guise de conseil amical, je vous suggère de rebrousser chemin sur cette voie dangereuse dans laquelle vous vous êtes engagé ; je vous demande d’amener la balle à terre et de sortir dignement de cette ornière qui n’honore ni vous ni le Bénin. Vous êtes capable de mieux. Et votre bilan ne peut être peint en noir uniquement. Ce n’est pas parce que vous n’êtes pas le premier à faire un Holdup électoral que vous allez vous entêter ; ce n’est pas parce que sous ce rapport nombre de vos contradicteurs actuels ne sont pas des anges que vous allez faire pareil sinon pire qu’eux.

Donc Monsieur le Président, vous avez le dernier mot, le pouvoir de redonner au Bénin sa dignité Démocratique. A vous de jouer !

Dr Aguemon Badarou, Grenoble

copyright5

 

Répondre

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s