Équation Historique : Amérique = Génocide des Indiens + 400 ans d’Esclavage des Noirs

Blog1

Sommes- nous bien dans ce monde où toute une race,  en Amérique, a été éliminée dans le silence rétrospectif du monde ?

Sommes- nous bien dans ce monde où ceux qui ont commis ce crime immonde se sont érigés en maîtres du monde ?

Sommes- nous bien dans ce monde où toute une race a été faite nègre, abattue comme du bois en Afrique, ligotée et rangée comme du bois à fond de cale ?

Hommes, femmes et enfants volés, violés ou offerts généreusement aux requins et qui une fois à mauvais port en Amérique sont vendus comme esclaves.

Hommes,  femmes et enfants vendus, violés, revendus et violés sans cesse pendant 400 ans. 400 belles années d’horreur, de barbarie, d’hubris et de ténèbres..

Sommes- nous dans ce monde qui, 400 ans durant, n’a pas payé cher de la vie du Noir parce qu’elle était chair ?

Et ceux qui ont commis ces crimes sans nom entonnent  aujourd’hui les noms de liberté, d’égalité et d’humanité, dans un monde sans mémoire, dont on nous demande de subir le charme sans broncher.

Non, l’Amérique n’est pas naturelle !

Maudit soit  l’insidieuse évidence du Nouveau Monde !

Non au consensus frauduleux !

Non à la chape d’amnésie subtilement posée sur les consciences.

L’Amérique n’a rien de naturel !

Naturaliser l’Amérique c’est tuer à nouveau  l’esprit de nos ancêtres, les Indiens !

Naturaliser l’Amérique c’est asservir à nouveau l’esprit de nos ancêtres Africains !

Nous avons le devoir de briser la serre où s’enracinent les Fleurs du mal. Il ne s’agit ni de fixation douloureuse sur le passé ni d’esprit de revanche. Non, il s’agit de vivifier la mémoire de nos frères  en tragédie, les Indiens  morts courageusement au front de la liberté pour que nous autres Africains devenions les témoins vivants du mal. Il s’agit d’honorer l’esprit de résilience et de sacrifice de nos ancêtres Africains. Mais, comment saurons-nous porter la fierté de leur  suprême sacrifice lorsque le monde est placé sous le charme subtil de la dénégation de leur extermination ? Et aujourd’hui, sans crier gare, les héritiers de ces crimes mènent la barque de ce monde, étendant sur tous la chape  non-même pas de l’oubli mais de la dénégation, cultivent l’art monstrueux de faire un non-événement des événements criminels dont ils sont les dépositaires.

Et c’est cet enfouissement du mal, artificiellement inséminé dans la conscience du monde qui est le crime dans le sang duquel nos consciences baignent, cannibales malgré elles, dans l’inconscience forgée des crapules. Comment résoudre cette équation historique qui nous hante : Amérique = Génocide des Indiens + 400 ans d’Esclavage des Noirs par les Européens ?

Aminou Balogun

copyright5

 

Publicités

Un commentaire

  1. Et l’équation est toujours d’actualité, sous une autre forme. C’est toujours celui qui détient la puissance de feu (et non pas obligatoirement uniquement économique) qui décide du destin des autres. Décider à partir du moment où cela renforce sa puissance.

Répondre

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l'aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s