Monsieur Talon le Peuple Béninois ne se Laissera pas Entourlouper

Blog1.jpg

Monsieur le Président,

Permettez-moi de vous dire quelques mots sur la situation grave de notre cher pays, le Bénin. Dans la  perspective des élections législatives du 28 avril prochain, certains partis sont frappés d’exclusion. Un hasard  bizarre veut que ce soit tous des partis de l’opposition. Et c’est assez inquiétant.

A l’exception de l’USL, qui est quand même incarné par Monsieur Ajavon, candidat à l’élection présidentielle de 2016, les partis RE, PCB, FCBE existaient avant les élections qui vous ont porté  au pouvoir. Certains de ces partis ont contribué à votre élection, d’autres étaient dans le camp opposé.

Donc en logique, en droit et en moral, on ne peut pas concevoir de lois et des formalités qui feraient perdre à ces partis leur qualité et leur droit à participer à des élections, notamment les élections  législatives. Cela n’est pas logique, cela n’est pas légal, cela n’est pas moral. Le fameux certificat de conformité n’a rien de constitutionnel, et ne mérite même pas d’entrer dans le débat. Le scandale ici, c’est le cran avec lequel votre pouvoir prend ses vessies pour des lanternes. Il veut organiser des élections dont il part du principe qu’il doit les gagner, qu’il ne peut pas ne pas les gagner. Cela n’est pas de la démocratie. Sinon, Monsieur Talon, il s’agit d’un coup de grâce donné à la démocratie.

Le fait que vous soyez cerné par la situation politique est de votre fait. L’opinion en est témoin. Vous ne pouvez pas faire payer cela à l’opposition. La démocratie ce n’est pas le système des pirouettes et des chicanes, non ! On ne peut pas construire des artifices d’exclusion pour priver un peuple de son droit de voter pour ses représentants. Le monde entier entendra parler de ça, Monsieur Talon. Ce n’est pas parce que vous avez inventé cet artifice baptisé certificat que ça certifie quelque chose. Ça ne certifie rien, ce n’est qu’ une  usine à gaz. Au lieu de ce montage insidieux dont on s’indigne même que l’opposition y ait ajouté foi au début, vous avez plus vite fait de ne pas faire d’élection. Vous pouvez artificiellement pondre un décret de dispense d’élection, vous lui donnez un joli nom comme « Certificat de Report sine die des élections (CRSD) », et, à l’instar du Certificat querellé, il obtiendra l’aval du Président de la Cour Constitutionnel, qui, comme chacun sait,  ne recule devant aucune contorsion intellectuelle pour vous faire plaisir. Fort de ce nouveau certificat, vous nommez les députés, comme vous nommez des préfets comme Toboula qui finissent là où le peuple sait…

Non, Monsieur Talon, sérieusement,  vous ne pouvez pas priver tout un peuple de son  droit légitime à élire librement les représentants de son choix. Vous avez le droit d’exercer un pouvoir fort. Mais un pouvoir fort ne veut pas dire un pouvoir faux.  Vous avez le droit de perdre les élections législatives, ne vous privez pas de ce droit par des moyens alambiqués. Il ne vous appartient pas de limiter le périmètre politique de l’opposition. La loi ne vous en donne pas le droit.  Si vous aimez le Bénin, son amour doit passer avant votre amour propre. Que représente l’échec éventuel de votre camp aux élections devant le risque d’anomie, d’agitation nationale et de soulèvement populaire que ne manquera pas de provoquer l’exclusion éventuelle des  partis de l’opposition ? Sachant que ces partis sont ancrés dans le paysage politique nationale depuis plusieurs années, et  pour la plupart ont toujours manifesté leur attachement à la Démocratie.

Cette affaire d’exclusion est anti-démocratique, Monsieur Talon ; c’est du despotisme à visage constitutionnel, c’est une injustice politique inacceptable. L’Afrique libre et sa jeunesse désormais éclairée vous regarde. Le monde libre vous regarde. Vous devez pendre vos responsabilités, car le peuple Béninois prendra les siennes. Il ne se laissera pas entourlouper !

Aminou Balogun,  Vice Président du GREBEL (Groupe de Réflexion pour un Bénin Libre)

copyright5

Publicités

Répondre

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l'aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s