Nigeria : Pourquoi les Élections Générales ont été Reportées

Blog1

Diverses versions sont en concurrence ce samedi pour expliquer le  report des élections générales prévues ce jour au Nigeria.

Selon le quotidien Daily Post, le candidat à la présidence du Parti démocratique populaire (PDP), Monsieur Atiku Abubakar a révélé l’existence d’un conflit d’intérêts préoccupant au niveau de l’Inec et de ses contractants ; en lien avec cette révélation, le candidat du PDP aurait mis au jour des tractations frauduleuses portant sur les lecteurs de cartes d’électeur en vue de truquer les élections.

Par ailleurs, à en croire des sources émanant des réseaux sociaux, une série de malversations rédhibitoires auraient été constatées et signalées à l’Inec.

– Deux fourgons de journaux contenant des bulletins de vote portant empreintes de pouce, en faveur de l’APC, le parti au pouvoir auraient été interceptés dans la région d’Ikorodu à Lagos et se rendant à Enugu pour avec halte prévu à Onitsha, Aba et enfin Enugu.

De même quatre camionnettes auraient été interceptées à Akure dans l’Etat d’Ondo à destination de Benin-City dans l’Etat d’Edo, transportant 4 millions de bulletin à empreintes et devant faire escale à Bayelsa, Rivers et Warri

Enfin  16 sacs de 3,3 millions de bulletin de votes déjà imprimés avec l’empreinte de  pouce, en faveur de l’APC auraient été interceptés à destination de Kano.

Obasanjo, Atiku et Jonathan selon les mêmes sources auraient soulevé tous ces incidents fâcheux. L’Inec aurait vérifié et trouvé que ces accusations étaient exactes.

Buhari a insisté pour qu’Inec poursuive, mais les observateurs américains et européens  seraient intervenus et auraient pesé pour le report des élections ; entre autres choses, celui-ci permettra  l’impression de nouveaux bulletins de vote et une fiche de résultats différente.

Le président de la Commission électorale nationale indépendante, Mahmood Yakubu, a quant à lui donné sa version des raisons qui ont motivé le report. Dans son explication,  il a fait état de  « problèmes logistiques et opérationnels », qui selon lui, sont à l’origine du report des élections générales de 2019 prévues ce samedi.

Il a relevé les retards dans la livraison des bulletins de vote et des feuilles de résultats, occasionnés en partie par les difficultés de transport aérien dues aux intempéries.

Outre les problèmes logistiques, il a fait état de tentatives de sabotage des préparatifs de la commission, en énumérant les foyers d’incendie survenus dans les installations de l’INEC qui ont détruit les lecteurs de cartes à puce et les voitures des électeurs. L’incendie survenu à Anambra était le plus grave de tous, a-t-il déclaré.

 «Face à ces défis, nous pensions au départ que nous n’avions besoin que d’un maximum de 24 heures pour résoudre les problèmes logistiques impliqués et mener à bien notre déploiement pour les élections», a-t-il déclaré.

«Cela signifierait que les élections commenceraient le dimanche 17 février 2019. Cependant, étant donné les restrictions de mouvement lors des élections, cela pourrait affecter de nombreux électeurs leurs obligations religieuses du dimanche. Alors que la commission envisageait le lundi 19 février 2019 comme une option, notre service informatique nous a informés qu’il faudrait 5 à 6 jours pour configurer environ 180 000 lecteurs de carte à puce préalablement programmés pour fonctionner uniquement le jour du scrutin, le samedi 16 février 2019. »

Bejide Alamoran

copyright5

Publicités

Répondre

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l'aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s