Décès de Sophie Oluwole, Passionaria de la Philosophie Africaine

Blog1

Première femme titulaire d’un doctorat en philosophie au Nigeria, la professeure Sophie Oluwole est décédée.

Mme Oluwole, connue pour sa position panafricaniste, est décédée à l’âge de 83 ans des suites d’une longue maladie.

Prof. Oluwole dans la droite ligne de ses convictions panafricanistes est une chantre de la philosophie yoruba.

Née en 1936 à Igbara-oke, dans l’état d’Ondo, feu Oluwole étudia l’histoire, la géographie et la philosophie à l’université de Lagos.

Elle a publié plusieurs livres sur la philosophie, notamment « Ifa et Orunmila », dans le but de corriger le préjugé occidental selon lequel les Africains n’auraient pas de philosophie.

On l’appelait souvent Mamalawo, un surnom censé être la version féminine du mot yoruba «Babalawo» – un titre spirituel qui désigne un prêtre de l’Oracle Ifa.

Avec le décès de Prof. Sophie Oluwole, la philosophie africaine perd l’une de ses chantres les plus passionnées et les plus lucides. Mais ses leçons et ses convictions guideront pour longtemps l’univers de la connaissance africaine et universelle.

Paix à ton à ton âme, Chère Mamalawo!

Ayodele Babatope

copyright5

Publicités

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s