Russie 2008, Téranga à Marbella : la Balle est dans notre Camp

blog1.jpg

L’animateur de l’émission «The Apprentice» de la BBC, Lord Suger, a été sévèrement critiqué pour avoir qualifié les héros du football sénégalais de vendeurs de lunettes de soleil et de sacs à main sur les plages. »Sur Twitter.

Bien qu’à son avis, il signifiait en réalité qu’ils étaient «des gens pleins de ressources», mais cela ne plaisait pas aux utilisateurs de médias sociaux qui l’accusaient d’être raciste.

Il a tweeté avec la photo de l’équipe, des sacs à main, et des lunettes de soleil en disant reconnaître à travers eux certains des vendeurs noirs de la plage de Marbella.

Dans la défense de son trait d’humour douteux, Lord Sugar a dit que lorsque des Polonais sont décrits comme des laveurs de voitures, cela ne choque personne mais que lorsqu’il s’agit d’Africains on fait tout un tintouin ; se demandant  si le fait d’être brocardé serait  l’apanage de toutes les autres communautés à l’exclusion de certaines….

Mais la pulsion raciste, et plus précisément antinégrite du Britannique ne saurait se masquer derrière des raisonnements spécieux et des comparaisons inductrices. La question qu’on doit se poser pour comprendre l’intention raciste évidente de cette attaque soi-disant humoristique, c’est : « en quoi le fait de vendre des pacotilles sur la plage est incompatible avec la qualité de bon joueur de foot, alors que l’on sait que de tous les sports, le foot est le plus populaire ? » La capacité de bien jouer au foot, y compris à un niveau aussi élevé que celui de la coupe du monde, rime-t-elle avec le fait d’avoir des avions privés, de rouler en jaguars ou en porche et de manger du caviar ?

De toute façon qu’on ne s’y trompe pas. Le racisme occidental a la vie dure. Dans une civilisation qui a prospéré dans la domination, le vol, l’accaparement léonin  et le pilage des biens et ressources matériels, humains et symbolique des autres, le besoin d’apaiser sa mauvaise conscience passe par le mépris et le dénigrement des victimes. Le racisme des Blancs n’a rien de nouveau, il est idéologiquement et historiquement structurel. Naguère c’est de la même façon que les Européens se moquaient des Japonais, en raillant ou méprisant leurs faits et gestes de progrès. Maintenant que les Japonais leur ont montré de quels bois ils se chauffent, ils ne peuvent plus se moquer d’eux sans prendre le risque d’être ridicules. Ils ne peuvent même plus se moquer des Chinois et des Coréens. Mais l’Afrique reste une bête de raillerie séculaire, vers laquelle ils se tournent pour se défouler à bon compte et apaiser leurs angoisses d’un monde où, peu à peu, l’humain échappe à la vue restrictive et ethnocentriste qu’ils s’en sont fait pendant des siècles au prix d’une violence atroce et ineffable.

Comme les Asiatiques, à nous de rendre ridicules ces traits d’humour douteux, la propension des Blancs à se moquer de nous pour apaiser leurs propres angoisses : En clair, la balle est dans notre camp!

Adenifuja Bolaji

copyright5

Publicités

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s