SIT-IN DE LA DIASPORA BENINOISE DEVANT L’AMBASSADE DU BENIN EN FRANCE : SOUTIEN DU FSP

blog1.jpg

Chers compatriotes de la Diaspora, Le Front pour le Sursaut Patriotique apporte son soutien total au sit-in que vous organisez ce jour pour protester contre la gouvernance autocratique et prédatrice du pouvoir de Patrice Talon. En effet, depuis avril 2016, le pouvoir de Talon qui s’est emparé de notre pays, le conduit à une descente aux enfers qu’il faut stopper à tout prix.

Chers compatriotes,

Le pays va mal ; les finances publiques sont dans le rouge ; le Pag est en panne ; depuis son arrivée au pouvoir, Patrice Talon et son clan n’ont de cesse de se servir dans les caisses de l’Etat pour régler leurs problèmes personnels. Ils ont mis la main sur les secteurs vitaux de l’économie nationale : Port, Aéroport, coton, anacarde, santé, transit, transport ; tout ce qui est juteux, ils s’en saisissent. Pour empêcher les protestations contre cette politique, ils s’attaquent aux libertés publiques et à leurs défenseurs. Tentative de restriction du droit de grève, de manifestation, d’association, de presse. La tentative de révision de la Constitution, qui a été étouffée dans l’œuf par notre peuple, participe de ces agissements dictatoriaux. Mais depuis lors, le pouvoir n’a pas baissé les bras : poursuites et détentions arbitraires dont celle de Laurent METONGNON, brouillage de radio et interdictions de journaux et télévisions, instrumentalisation de la justice pour le démantèlement de partis politiques d’opposition. A travers une Assemblée servile, il fait adopter lois sur lois les unes plus liberticides les unes que les autres. Tout cela ne lui suffisant pas, il passe à la vitesse supérieure en nommant son zélé serviteur DJOGBENOU à la cour constitutionnelle. Il est clair que cette provocation est insupportable pour notre peuple.

Chers compatriote,

 Pour pérenniser son pouvoir prédateur rejeté par le peuple, Patrice Talon vient d’introduire dans le circuit, un projet de code électoral anti-démocratique et d’exclusion. En effet, en voulant régler ses comptes personnels avec certains de ses compères, il exclue toute la Diaspora des prochaines consultations électorales. On nous dit que le député n’est pas lié à une circonscription précise puisqu’il est le député de la Nation. Quel besoin a-t-il alors de séjourner dans le pays un an sans interruption pour représenter la Nation ? Pendant ce temps, on peut venir chercher des gens de la Diaspora pour venir gérer de grands ministères comme les Finances et l’Energie. Un député a-t-il plus de responsabilités qu’un ministre ? Ce code électoral provocateur qui dénie même le droit au citoyen d’élire son député, qui déchoit de ses droits civiques tout citoyen condamné à une peine de trois mois même avec sursis, un tel code doit être rejeté par le peuple béninois.

Chers compatriotes,

La Diaspora béninoise a toujours joué un rôle important dans la lutte pour les libertés démocratiques dans notre pays ; c’est ce que vous démontrez encore aujourd’hui à travers ce sit-in. Le Front pour le Sursaut Patriotique vous apporte son ferme soutien à votre sit-in et vous assure qu’il continuera la lutte aux côtés de toutes les forces démocratiques et de progrès pour mettre fin à la gouvernance autocratique instaurée dans notre pays par Patrice Talon depuis avril 2016. Cotonou le 21 juin 2018 Jean KOKOU ZOUNON Porte-Parole du Front pour le Sursaut Patriotique.

Cotonou le 21 juin 2018

Jean KOKOU ZOUNON

Porte-Parole du Front pour le Sursaut Patriotique.

copyright5

Publicités

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s