Bénin : le PCB Prône la Poursuite les Combats au Nom de l’Intérêt Général

blog1

DEUXIEME ADRESSE AUX TRAVAILLEURS, AUX JEUNES, A TOUT LE PEUPLE EN LUTTE
Poursuivre les combats
Au nom de l’Intérêt Général
Travailleurs, peuple du Bénin
Le pouvoir de la Rupture fait une propagande active autour de la notion de l’intérêt général. Pour le pouvoir de Talon et ses zélateurs : tous ceux qui vont en grève – notamment les magistrats et agents de santé – vont à l’encontre de l’intérêt général.
Ainsi pour les magistrats, leur « liberté d’aller en grève prolongerait le séjour des détenus en prison, augmenterait les peines de ces hommes et femmes….C’est contre l’intérêt général que ces grèves sont dirigées » (Le Matinal ‘’Une liberté prisonnière du peuple’’ sous la signature d’initiales de nom JCK du 08 Janvier 2018).
Contre les agents de la santé qui se préparent à entrer en grève, la campagne du pouvoir de Talon les présente comme des gens sans cœur qui abandonnent les citoyens qui meurent faute de soins pour cause de grève… On doit leur arracher cette arme car c’est contre le peuple, c’est contre le citoyen, c’est contre l’intérêt général.
C’est quoi l’intérêt général ? Cette notion socio-juridique peut s’entendre comme l’ensemble du patrimoine tant matériel qu’immatériel commun à un pays et à un peuple. L’intérêt général, c’est ce qui est pour le bien public, ce qui est profitable pour tous. C’est ce patrimoine commun que, dans son serment en tant que Président de la République, à l’article 53 au point 3 de notre Constitution, le Chef de l’Etat a l’obligation non seulement de préserver, mais encore d’accroître et d’en effectuer une allocation qui permette sa jouissance par tous les citoyens.
Au vu de la politique actuelle, qui, entre les travailleurs en lutte (santé, justice, port etc.) et le gouvernement Talon, défend l’intérêt général et l’intérêt particulier ?
1°- La politique du Président Patrice Talon consiste essentiellement à liquider, à dépecer le patrimoine public (les structures d’intérêt général) pour son intérêt privé afin d’accroître son patrimoine personnel. Les exemples abondent : AIC (coton), PVI- Atral- mise en mandat de gestion du port ; confiscation du domaine public sous appellation d’achat etc. Ce qui accroît les licenciements massifs des travailleurs, les impôts et taxes, au détriment du citoyen, comme noté dans le budget général de l’Etat exercice 2018. C’est dire que les travailleurs qui s’opposent par des mouvements de grève à cette politique, à l’instar de ceux de la plate-forme portuaire actuellement, défendent l’intérêt général et méritent de la patrie.
2°- La politique du Président Patrice Talon consiste à privatiser sous des formes diverses, le secteur de la santé (affermage des hôpitaux de zone, mise en concession des CHD et du CNHU) avec les conséquences inévitables telles l’exclusion du grand nombre de citoyens de la jouissance des soins de santé publique. Les travailleurs de la santé défendent l’accessibilité des hôpitaux publics aux populations et ce faisant, ils défendent une cause commune, donc l’intérêt général. Ils veulent par ailleurs, face au génocide orchestré actuellement du fait de la démission du gouvernement, que l’Etat leur assure le minimum en matériels en équipement des centres hospitaliers, et pour eux-mêmes, de meilleures conditions pour soigner la population. Les agents de la santé en ont marre d’assister impuissants à la mort quotidienne de milliers de gens abandonnés parce que manquant de sous à déposer avant tout soin ou parce qu’il manque le plus petit matériel comme le gant pour effectuer une césarienne.
L’expérience de L’HOMEL peut illustrer notre propos. A cause de tables d’opération gâtées dont la valeur ne dépasse pas dix millions de francs cfa l’unité, des femmes n’ont pu être césarisées pendant des mois, occasionnant ainsi de nombreuses pertes en vie humaines. Malgré des mouvements de grève des travailleurs, le gouvernement est resté sourd et il a fallu l’intervention humanitaire d’une ONG pour soulager un peu la situation. Non les travailleurs de la santé ne sont pas responsables des morts, au contraire leur action vise à sauvegarder l’intérêt général pour mettre fin aux morts inutiles, du fait des politiques irresponsables du gouvernement Talon
3°- La politique du Président Patrice Talon vise à vassaliser la justice à l’exécutif : Parlant du personnel de la justice et notamment les magistrats, il existe deux catégories d’intérêts : les intérêts corporatistes dont les considérations matérielles représentent l’aspect essentiel, et la sauvegarde de l’indépendance de la justice qui représente l’intérêt général. Celui-ci est consacré par notre Constitution en les articles 125 al. 1 « Le pouvoir judiciaire est indépendant du Pouvoir législatif et du pouvoir exécutif ». et 126 al.2 « Les juges ne sont soumis dans l’exercice de leurs fonctions, qu’à l’autorité de la loi… ». Généralement jusque-là la plupart des mouvements de grèves des magistrats ont eu pour motif, non les primes et autres avantages matériels, mais la préservation de l’indépendance de la justice. De ce point de vue, ils défendent l’intérêt général. Et c’est tout à leur honneur. C’est le lieu de féliciter les magistrats pour avoir, dans le cas présent, méprisé le chantage aux avantages matériels catégoriels à eux fait en échange de leur indépendance et de leur droit constitutionnel de grève.
4°- Les grèves des enseignants, des travailleurs du ministère des Finances, des Affaires étrangères, du développement rural, etc., sont motivés par les graves manquements du pouvoir envers les travailleurs de ces secteurs. En exigeant de bonnes conditions de rémunération et de travail, ces travailleurs défendent le service public au profit des usagers et du peuple. Il s’agit encore là de la défense de l’intérêt général contre la gloutonnerie et l’apatridie des dirigeants qui ne pensent qu’à leurs intérêts personnels.
Travailleurs de toutes catégories, artisans, paysans, vendeurs et vendeuses des marchés, élèves et étudiants, peuple du Bénin ?
Le Gouvernement Talon veut transformer notre patrimoine commun en un patrimoine privé et pour cela, tente de faire taire toutes contestations par des mesures dont le retrait de droit de grève à certaines catégories de travailleurs. C’est à l’honneur des travailleurs d’avoir compris cette situation et d’engager des luttes pour l’exigence de votre droit à la grève et le retrait pur et simple des lois anti-constitutionnelles. Ces travailleurs défendent la liberté et la démocratie, acquis combien précieux et fondamentaux de l’intérêt général.
C’est pourquoi, je vous appelle à soutenir les mouvements de grève en cours. Je vous appelle à apporter votre contribution pour l’élargissement du mouvement afin d’arrêter la dictature autocratique.
Ce faisant, vous participerez à la défense de l’intérêt général, à la défense de la cause commune, patriotique.
Enfants du Bénin debout ! Ici c’est le Bénin !
Je vous remercie
Cotonou le 11 Janvier 2018


Philippe NOUDJENOUME
Premier Secrétaire du Parti Communiste du Bénin
Président de la Convention Patriotique des Forces de Gauche

copyright5

 

Publicités

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s