Nigeria, Energie Nucléaire : Bientôt Tchernobyl à nos Portes

blog1.jpg

Lors d’une réunion à Abu Dhabi en octobre 2017, la Russie a signé un accord avec le Nigeria pour construire et exploiter une centrale nucléaire, la première du genre sur le continent, ainsi qu’un centre de recherche qui abriterait un réacteur de recherche nucléaire.
Cet accord faisait suite à un protocole d’accord signé l’année dernière entre la Commission de l’énergie atomique du Nigeria, NAEC, et Rosatom pour la construction de quatre centrales nucléaires d’un coût de 20 milliards de dollars (plus de 6 milliards de nairas). Les quatre centrales auront une capacité totale de 4 800 mégawatts d’ici 2035.
M. Anton Moskvin, vice-président pour le marketing et le développement commercial de Rosatom Overseas (filiale de Rosatom) et Simon Mallam, président de la Commission de l’énergie atomique du Nigeria (NAEC), ont signé l’accord pour le compte de Rosatom et du Nigeria respectivement.
« Le développement des technologies nucléaires permettra au Nigeria de renforcer sa position comme l’un des principaux pays du continent africain », a déclaré M. Moskvin lors de la cérémonie.
« Ce sont les projets de grande envergure et d’importance stratégique qui détermineront les relations entre nos deux pays à long terme ».
Mais les écologistes sont préoccupés par le manque de préparation du Nigeria pour la technologie nucléaire.
« La première chose qui vient à l’esprit quand on parle de déchets radioactifs est notre préoccupation, à en juger par l’expérience dans les combustibles fossiles, que nous pourrions nous diriger vers une catastrophe environnementale », a déclaré Akinbode Oluwafemi, directeur adjoint de ERA / FoEN.
« Nous n’avons pas confiance dans l’utilisation de l’énergie nucléaire pour résoudre nos besoins énergétiques, il existe des alternatives plus sûres comme l’énergie solaire et éolienne.
« Une autre préoccupation touche au secret avec lequel tout est effectué. Pas de consultation des médias ou de la société civile sur ce projet. A en croire l’enquête du journal Premium Times, même la société Rosatom a un très mauvais dossier de sécurité.  »
Petit bémol toutefois, selon les responsables du NAEC, le gouvernement nigérian aurait récemment signé un autre accord sur la technologie nucléaire avec la Chine et le comparera avec celui avec la Russie pour savoir ce qui serait le plus bénéfique pour le pays.

Bejide Alamoran

copyright5

 

Publicités