Publié dans Haro

Bénin/France : Humiliation et Bêtise

haro3.png

En refusant de le recevoir officiellement à Paris, comme ils en avaient diplomatiquement convenu, les autorités françaises, à différents niveaux ont humilié Talon et, à travers lui le Bénin. Peut-on imaginer le chef de l’Etat français en visite au Bénin avoir du mal à être reçu par son homologue ou même le Président du patronat béninois ? Bien sûr que non, et ce pour au moins deux raisons : culturelles et politiques. Culturelles parce qu’en Afrique nous avons la culture de l’hospitalité et du respect pour l’étranger, et politiques parce que pays pauvre et demandeur d’aide, nous avons tout intérêt à dérouler le tapis rouge à nos donateurs.
Mais au-delà de ce qui peut apparaître d’entrée comme une humiliation, le but immédiat n’était pas d’humilier le Bénin mais de punir Talon. Car surveiller et punir, telle est la règle implacable du néocolonialisme français. Aussi, les raisons que les contempteurs et autres bouffeurs primaires de Talon s’imaginent et hurlent sur tous les toits jurent avec celles de l’audace ou de l’inconscience de déroger au service des intérêts français, – ou plus exactement de ne pas les respecter avec ardeur, zèle et déférence – un crime de lèse-Françafrique reproché à Talon, punissable naguère de coup d’Etat mais aujourd’hui, modernité oblige, commué en chicanes et escarmouches diplomatiques.
Et la France a d’autant plus le cran de punir Talon en assumant le risque de l’humiliation de tout un pays qu’elle compte à la fois sur le vide du sentiment national, la bêtise de l’aliénation coloniale qui pèse sur nos esprits, et l’aveuglement passionnel d’une opposition primaire pour détourner les consciences de l’irrecevabilité essentielle de son incartade diplomatique.
Et tout le monde est pris au piège de cette violence ethnocentrique qui signe avec une arrogance mesquine la supériorité mentale et intellectuelle d’un Etat blanc puissant sur un petit état noir colonisé d’Afrique. Aussi bien Talon qui s’est pris les pieds dans le tapis du larbinisme congénital des dirigeants africains de son espèce, que la grande majorité des Béninois pour qui le jugement français est l’étalon existentiel d’un horizon politique indépassable.
Adenifuja Bolaji

Bénin : la Solitude Néocoloniale de Talon

copyright5

Un commentaire sur « Bénin/France : Humiliation et Bêtise »

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s