Publié dans Essai, Press-Links

Bénin : Journal Sommaire et sans Commentaire des Incendies de Coton

blog1.jpg

10 avril 2014

 Dans la journée d’hier 10 avril 2014, aux environs de 14 heures, un incendie est survenu à Banikoara, meilleure commune productrice de Coton. On annonce des dizaines de tonnes d’or blanc en fumée.

1er février 2015

 Un incendie dont la cause n’est pas encore élucidé a consumé dimanche au marché de Driflitou à Sokouhoué-centre (commune d’Aplahoué), une partie d’un tas de coton graine déjà commercialisé et dont on s’active pour déterminer la quantité réellement brûlée d’après le compte rendu fait au directeur général du CARDER-Mono/Couffo et dont le correspondant local de l’ABP a eu copie jeudi.

10 mars 2015

 Ce mardi 10 mars, ce sont 10 tonnes de la production cotonnière qui, selon nos sources, ont été réduites en cendres dans le village de Kpébourabou, de l’arrondissement de Tasso dans la Commune de Nikki par un incendie dont l’origine est encore inconnue.  Le lendemain mercredi, c’est à Pèrèrè, précisément dans le village de Bouyankou dans l’arrondissement de Guinangourou que des flammes dont on igonre pour l’instant la source ont détruit une quantité de coton évaluée à environ 8 tonnes.

28 janvier 2016

Dans la nuit du mercredi au jeudi 28 janvier, l’usine de la SOCOBE sise à Avogbana a été victime d’un incendie. C’est son hangar de stockage de coton qui a été détruit. Plusieurs tonnes de coton et des camions les convoyant ont été dévorés par le feu d’origine inconnue.

23 mars 2016

 L’économie nationale déjà éprouvée a encore reçu un coup dur. C’est à travers un grave incendie qui s’est déclaré, mercredi 23 mars 2016, dans l’entrepôt de la Société du développement du coton (Sodéco) de la ville de Bohicon. Aux environs de 18 heures, c’est une fumée noire et épaisse provenant du magasin de stockage de coton de l’usine qui a alerté l’attention de la population riveraine. Les explications des quelques témoins du drame n’ont pas pu renseigner sur l’origine de l’incendie.

02 janvier 2017

 Un incendie a surgi, hier lundi 02 janvier 2017 dans un marché  autogéré de coton à Wèrè, dans la Commune de Gogounou. Environ 7 tonnes de coton sont parties en fumée sur un total de 82 tonnes 742 kg. Des pertes douloureuses pour les productrices de la localité.

9 jan 2017

Incendie au Marché de Péhunco : un Mort et 70 tonnes de Coton brûlés.

grièvement, un enfant âgé d’une dizaine d’années environ est décédé suite à un incendie survenu vendredi au marché du village de Wakarou , dans l’arrondissement de Tobré, au cours duquel 70 tonnes de coton sont également parties en fumée.

12 février 2017

Le coton essuie des affres de flammes dans le septentrion. En pleine saison de commercialisation, l’on vient d’enregistrer pour la deuxième fois un incendie qui a consumé à Bessassi, Commune de Kalalé, une quantité importante du Coton. Il survient après celui de Gogounou. On peut se demander si ces incendies répétés sont d’origine criminelle ou s’ils surviennent de façon innocente.

16 février 2017

48 tonnes de coton ont subi la furie des flammes à Parakou. A l’origine de ce drame, le court-circuit d’une batterie d’un camion pendant que le conducteur faisait des manœuvre pour une marche arrière. Le camion en question et un autre à proximité aux dires des témoins de la scène, ont pris feu ainsi qu’une bonne partie de leur chargement.

17 janvier 2017

La commune de Kandi a encore enregistré un cas d’incendie le 17 février 2017. 15 tonnes de coton ont brûlé lorsqu’un camion en attente d’être déchargé a pris feu devant l’usine ICA, ex-Compagnie cotonnière du Bénin (CCB) de Kandi.

12 mars 2017

Un camion transportant des sacs de noix de cajou a été brûlé, ce dimanche 12 mars 2017, à Gokana dans la commune de Tchaourou. Les flammes ont été maîtrisées grâce l’intervention des sapeurs-pompiers. Les dégâts matériels peuvent être évalués à des millions de francs CFA. La cause du drame serait lié à un accident.

Alan Basilegpo

copyright5

Un commentaire sur « Bénin : Journal Sommaire et sans Commentaire des Incendies de Coton »

Les commentaires sont fermés.