Publié dans Essai

Les Animaux du Stade : Sociologie des Emblèmes des Équipes de Foot Africaines

blog1

Les équipes nationales de football s’identifient volontiers aux animaux ; nombre d’entre elles en portent les noms. De fait sur 193 équipes nationales des six groupements continentaux de football ( Afrique ; Europe ; Asie ; Amérique du Sud ; Amérique du Nord, Centrale et Caraïbe ; Océanie)  pas moins de 70 soit 36% se désignent par des noms d’animaux, qui sont en même temps leur emblème.

La propension à se désigner par un nom d’animal et à en en faire son emblème varie toutefois selon les continents. Elle est très forte en Afrique où 59% des équipes nationales se désignent par des noms d’animaux, et très faible en Amérique ou 17% seulement  en Amérique du Nord, Centrale et Caraïbe adoptent un animal, tandis qu’aucune équipe nationale en Amérique du Sud ne s’identifie à un animal.  Le pourcentage de référence à l’animal des équipes nationales de football dans l’Océanie est de 40% ; mais ce chiffre doit être relativisé, dans la mesure où il porte seulement sur 4 animaux et 10 équipes nationales.

L’Afrique est en tête de cet intérêt pour l’emblème animalier dans l’identité des équipes nationales de foot. Il est vrai que de tous les continents du monde, l’Afrique est celui où vivent le plus grand nombre d’animaux familiers connus dans le monde entier, ceux qui composent le bestiaire de l’humanité ; au point d’ailleurs que les insultes racistes que subissent souvent les Africains en raison de leur arriération économique et politique, les assimilent volontiers à l’animal, dans ce que cette assimilation à d’insultant pour leur intelligence. Les animaux étant perçus comme inaptes à l’intelligence, et l’homme défini comme le plus intelligent des animaux. Mais la perception darwinienne du rapport à l’animal cohabite — et c’est toute l’ambigüité du rapport de l’être humain aux êtres — avec une valorisation des vertus spécifiques associées aux genres et aux êtres posés comme inférieurs. Les Occidentaux ont beau reléguer les Noirs au rang de singes, incapables de se prendre en mains, et qui sont uniquement bons à être réduits en esclavage durant 400 ans ou colonisés depuis plus d’un siècle selon des modalités variables,  les mêmes Occidentaux, comme les Français, peuvent s’identifier au Coq gaulois sans solution de continuité.

En Afrique, 54 équipes nationales africaines s’identifient à 32 animaux. Ces animaux peuvent être regroupés en Félins, Quadrupèdes, Oiseaux, Reptiles, Poisson, Insectes, etc. ; mais on peut aussi les regrouper en Prédateurs, Rapides, Agiles, Furtifs, ou en Grands, Libres, Imprenables, Majestueux,  selon le point de vue considéré.

Ainsi parmi les 54 équipes nationales africaines qui ont choisi l’animal comme emblème, 15 ont choisi de s’identifier à des quadrupèdes : Antilopes (3) ; Zèbres (1) Cheval (1) Lion ( 3) ; Léopard (1) ; Éléphants ( 2) ; Panthère (1) Lycaon (1) ; Zébu (1) ; Fauve (1).

7 équipes nationales africaines se sont identifiées à des oiseaux : Hirondelle (1) ; Épervier (1) ; Aigles (3) ; Grue (1) ; Dodo (1). Les animaux reconnus comme prédateurs, puissants, ou les plus rapides dans leurs classes sont choisis par 13 équipes nationales comme leurs emblèmes : Lions ( 3) ; Requins (2) ; Éléphants (2), Aigles (3) ; Fauve (1) Léopard (1), Panthère (1). Les animaux craints pour leur venin sont aussi choisis : Memba (1) ; Guêpe (1) ; Scorpion (1).

Parmi tous les animaux choisis, les prédateurs viennent en premier ; ce sont : Lions (3) ; Aigles ( 3) ; Requins(2) ;  Crocodiles ( 2) ; Léopard (1) ; Lycaon (1) ; Fauve (1) ; Panthères (1) ; Memba (1), Épervier (1).

Il y a les animaux qui incarnent la royauté, comme le lion et l’aigle. Ces animaux sont choisis par  le Cameroun, le Maroc, et le Sénégal pour le lion ; et Mali, Nigeria, et Tunisie, pour l’aigle.

Considérons les animaux petits de taille : l’écureuil, l’hirondelle, le poisson, l’épervier, le scorpion, le dodo, la guêpe ; les pays  qui les ont élus comme symboles de leurs équipes nationales de football sont respectivement  : le Bénin, le Burundi, le Togo, la Gambie, l’île Maurice, et le Rwanda.

Nous constatons une double répartition des choix. D’un côté les pays qui ont choisi les animaux incarnant la royauté sont des pays qui, sont grands par la taille, la démographie, la superficie et l’économie, comme le Nigeria ; ou grands par la superficie et l’histoire comme le Mali. Tandis que de l’autre côté, les pays qui ont choisi les animaux petits de taille, indépendamment de leurs vertu spécifiques, sont de pays petits voire très petits comme la Gambie ou le Togo.

Pourquoi les petits pays ont-ils choisi de petits animaux comme symboles de leurs équipes nationales, sous réserve de la spécificité des caractères mis en relief par les uns et les autres ?

Sans doute une manière de réalisme, en dépit du fait que la psychologie collective du sport et plus particulièrement du football fasse une bonne place au triomphe de la volonté et au fantasme de l’invincibilité. Les petits pays semblent avoir pris acte de leur petite taille ( qu’elle soit économique et/ou géographique et démographique) et, au cœur de cette concession,  chacun d’eux propose un discours spécifique qui annonce la couleur sur un registre métaphysiquement bon-enfant. Du genre : « je suis petit mais venimeux », comme la Gambie et son scorpion ou le Rwanda et ses guêpes ;  ou «  je suis petit, mais endurant, rapace et prompt » comme le Togo et ses éperviers ; ou «  je suis petit mais agile, prévoyant, insaisissable et indépendant » comme le Bénin et ses écureuils.

 Dans le cas du Bénin, on peut se demander si ce discours de concession revendiquée fait bon ménage avec les qualités individuelles et collectives requises pour faire de bons joueurs et une bonne équipe de football. En clair, si le discours de l’écureuil ne déborde pas son objet ou même ne porte pas à faux. Par exemple, la valeur d’indépendance  associée à l’image de l’écureuil est-elle compatible avec l’idée du jeu collectif qui est  au principe d’un sport d’équipe comme le foot ?

 Cette question et bien d’autres d’ordre organisationnel et matériel peuvent expliquer la piètre performance de l’équipe nationale de football du Bénin depuis plusieurs décennies là où d’autres comme celles du Sénégal, de la Côte d’Ivoire mais aussi du Burkina Faso ont su et savent tirer leur épingle du jeu, voire briller de mille feux au niveau africain sinon mondial.

Mais qu’à cela ne tienne, semblent se dire les Béninois fidèles à leur individualisme incarné par le paradoxal concept de l’écureuil ; au lieu de réfléchir sur le bien fondé du concept de l’écureuil et ses implications, on les voit cacher leur échec chronique dans le domaine du sport roi, sous des activités sportives aussi légères que l’écureuil qu’ils affectionnent : pétanque, roller, taekwondo, boxe, cyclisme et tennis de série B, etc…

Et selon une habitude très chère aux Africains et dans laquelle les Béninois excellent, ils aiment paraître à leurs propres yeux comme des gens tout ce qu’il y a de plus normal, chez qui,  existent ou se passent les choses comme elles existent et se passent ailleurs. Et ce qui leur tient lieu de presse peut alors afficher en accord avec cette prétention illusoire des titres aussi ronflants comme :

« Nathanaël Koty, président de la Confédération africaine de roller sport: « Je demande aux athlètes d’avoir espoir, car demain sera meilleur » ;  

« Les Écureuils boulistes, vice-champion du monde, dimanche 4 décembre 2016 à Madagascar, lors de la coupe du monde de pétanque »

« Promotion du jeu adji : Parfait Houangni élu premier président de la fédération »

« Presse Golf Club remporte le championnat de 2016 »

« Bohicon carrefour du cyclisme ce samedi »

etc…

Occasion souvent de paraître, et de disparaître comme un écureuil…


Sélection Surnom Traduction / Remarque
Afrique du Sud Bafana Bafana Les Garçons
Banyana Banyana Les Filles (équipe féminine)
Amaglug-glug (équipe de jeunes – bruit de l’essence coulant dans un réservoir. Le sponsor principal étant une compagnie pétrolière)
Algérie لخضر El Khadra (Les Verts)
الأفناك Les Fennecs
محاربو الصحراء Les Guerriers du Desert
Angola As Palancas Negras Les Antilopes noires
Bénin Les Écureuils
Botswana Zebras Les Zèbres
Burkina Faso Les Étalons
Burundi Intamba mu Rugamba Les Hirondelles
Cameroun Les Lions Indomptables
Cap-Vert Os Tubarões Azuis Les Requins bleus
Os Crioulos Les Créoles
Comores Les Cœlacanthes (poisson préhistorique qu’on croyait éteint et qui a réapparu au large des Comores)
Congo Les Diables Rouges
Rép. dém. du Congo Les Léopards
Les Simbas Les Lions (l’équipe nationale de République démocratique du Congo a pris ce surnom avec le changement de nom du pays, avant d’adopter à nouveau le surnom de Léopard en référence au glorieux passé de l’équipe du Zaïre)
Côte d’Ivoire Les Éléphants
Djibouti Les requins de la mer rouge
Égypte الفراعنة (Al-Fara’enah) Les Pharaons
Érythrée Red Sea boys Les Gars de la Mer Rouge
Éthiopie Walya Antelopes Les Antilopes Walya (nom exacte de cet animal en français = Bouquetin d’Abyssinie)
 Gabon Les Panthères
(anciennement Azingo en référence à un lac du Gabon) ce changement de dénomination est justifié par le sens du terme azingo qui signifie malchance.
Gambie Scorpions Les Scorpions
Ghana Black Stars Les Étoiles Noires (en référence à l’étoile noire du drapeau du Ghana)
Black Meteors Les Météorites noires (équipes des moins de 20 ans)
Black Starlets Les Petites Étoiles Noires (équipe des moins de 17 ans)
Black Satellites Les Satellites Noires (équipe olympique)
Guinée Le Sily national L’Éléphant national (Sily = éléphant en Soussou)
Guinée-Bissau Os Djurtus Les Lycaons
Guinée équatoriale Nzalang Nacional L’Éclair national (Nzalang = éclair en Fang)
Veve Nacional L’Éclat national (Veve = éclat en Fang)
Kenya Harambee Stars Les Étoiles de l’Harambee (Harambee veut dire veut dire « nous collaborerons » en Swahili. Ce terme figure sur les armoiries du Kenya)
Lesotho Likuena Les Crocodiles
Liberia Lone Stars Les Étoiles Uniques (en référence à l’étoile figurant sur le drapeau du Libéria)
Libye Les Chevaliers de la Méditerranée Les Chevaliers de la Méditerranée (Les Verts ancien surnom faisait référence au régime de Khadafi)
Madagascar Les Bareas Zébu de Madagascar (cet animal figure sur les armoiries de Madagascar)
Malawi The Flames Les Flammes (le mot « Malawi » signifie flammes en Chichewa)
Mali Les Aigles
Maroc Ousoud Al-Atlas Lion de l’Atlas
Maurice Les Dodos (Le dodo est l’oiseau emblématique de l’île Maurice)
Club M
Mauritanie Les Mourabitounes (Murabitun (Almoravides en français) est le nom d’une ancienne dynastie ayant régné sur le Maghreb)
Mozambique Os Mambas Les Mambas (serpent le plus dangereux d’Afrique)
Namibie Brave Warriors Les Guerriers courageux
Niger Les Menas (espèce d’antilope)
Nigeria Super Eagles Les Supers Aigles
Super Falcons Les Supers Faucons (équipe féminine)
 Ouganda The Cranes Les Grues (en référence à l’animal représenté sur le drapeau de l’Ouganda)
La Réunion Club R
Rwanda Amavubi Les Guêpes (en Kinyarwanda)
République centrafricaine Les Fauves du Bas-Oubangui (en référence à la rivière Oubangui)
Sao Tomé-et-Principe Os Verde-Amarelos Les Vert et Jaune
Sénégal Les Lions
Les Lions de la Teranga (surnom donné à l’étranger afin de les distinguer des Lions Indomptables du Cameroun – Teranga signifie hospitalité en Wolof)
Seychelles Pirates Les Pirates
Sierra Leone Leones Stars Les Étoiles du Leone (Leone vient du mot Lion en espagnol)
Somalie The Ocean Stars Les Étoiles de l’Océan
Soudan صقور الجديان (Sokoor Al-Jediane) Les Faucons du Desert
Nile Crocodiles Les Crocodiles du Nil (en référence au principale fleuve du Soudan)
Swaziland Sihlangu Semnikati Le Bouclier du Roi (en Swati, fait référence au bouclier du roi figurant sur le drapeau du Swaziland)
Tanzanie Taifa Stars Les Étoiles du Pays (le mot Taifa signifie pays en Swahili)
Kilimanjaro Stars Les Étoiles du Kilimandjaro (le Kilimandjaro étant la montagne emblématique de la Tanzanie)
Tchad Les Sao (les Sao sont une ancienne population d’Afrique centrale ayant vécu, entre autres, au Tchad)
Togo Les Éperviers
Tunisie نسور قرطاج (Les Aigles de Carthage) (l’aigle était un symbole de la civilisation de Carthage qui fit la gloire de la Tunisie)
Zambie Chipolopolo Les Boulets de Cuivre (le cuivre est une des richesses de la Zambie)
Zimbabwe The Warriors Les Guerriers

Alan Basilegpo

copyright5.png