Zinsou ou le Vol de nos Illusions

blog1

La liste des insanités et déclarations infâmes de Lionel Zinsou est longue qui le disqualifient a priori à prétendre être simple Ministre dans un pays africain digne de ce nom. On peut en citer un petit florilège. 1. « le 14 juillet considéré comme fête nationale du Bénin ; 2. l’Afrique appartient à l’Europe ; 3. Le Franc CFA est une chance pour l’Afrique ; 4 . La Françafrique est un mythe, etc… »
Malgré toutes ces prises de positions qui, loin d’être des lapsus, sont au contraire des pensées révélatrices de l’identité française effective de Zinsou, l’homme a été imposé premier Ministre puis candidat à la présidence de la République du parti au pouvoir. Qu’est-ce que Yayi Boni a dans son cerveau, dans son éthos, dans son esprit ; quel logiciel y est installé et par qui pour qu’il commette froidement un acte de si haute trahison contre les intérêts et le destin de l’Afrique ; pour qu’il se sente si fier de servir ses prédateurs occidentaux qui, depuis 500 ans s’acharnent sur nous ? Et toutes sortes de gens qu’on croyaient dignes fils de l’Afrique et par surcroît respectables le suivent dans cette horreur éthique, pour leurs intérêts égoïstes, qui passent avant la dignité du pays.
L’Afrique reste néo-colonisée depuis plus de 50 ans d’indépendance nominale, mais de là à nous ramener aussi brutalement et sans complexe à l’époque d’airain des gouverneurs que nous croyions révolue, sans que nous ne puissions même nous cacher derrière notre petit doigt comme naguère, voilà qui est le comble du malheur. Mais au-delà de la honte, c’est la pitié pour notre destin de proie à la merci de l’appétit léonin d’un pays européen en perte de vitesse, et qui pour conserver son illusion de grandeur nous vole notre illusion d’indépendance !
Adenifuja Bolaji

copyright5_thumb.png