Nigeria, Lutte Contre la Corruption : Okonjo-Iweala à Nouveau sur le Gril

blog1

L’avocat des droits de l’homme, Femi Falana a demandé à la Cour pénale internationale (CPI) de poursuivre Madame Ngozi Okonjo-Iweala, l’ancienne ministre des Finances, pour avoir omis de « prévenir la corruption généralisée et systématique» dans l’administration de Jonathan où elle jouait un rôle proéminent. Dans une pétition adressée à Mme Fatou Bensouda, procureure de la CPI, M. Falana décrit comme «criminel» le transfert de 322 millions $, butin récupéré de l’ancien dictateur Sani Abacha, à M. Sambo Dasuki, ancien conseiller à la sécurité nationale au cœur d’un gigantesque scandale de corruption.
Selon M Falana, Mme Okonjo-Iweala devrait être poursuivie par la Cour puisque les faits incriminés se sont déroulés sous sa responsabilité. « L’incapacité de l’ancienne ministre des Finances, Dr Ngozi Okonjo-Iweala, à prévenir la corruption généralisée et systématique, y compris le pillage du butin pillé par Abacha, relève du chef d’inculpation de complicité en vertu du Statut de Rome, et par conséquent répond aux exigences juridiques d’un crime contre l’humanité » a écrit en substance M. Falana dans sa pétition au procureur de la CPI. L’avocat a également demandé la poursuite du Colonel Dasuki, disant que son procès par l’administration actuelle ne devrait pas empêcher la CPI de le mettre en examen

Alan Basilegpo

ibinimori

copyright5_thumb.png