Ministre au Bénin : Délégué Ethnique ou Gestionnaire Sectoriel de l’État ?

blog1

aka2_thumb.pngQuestions simples : Pourquoi dans nos gouvernements — et celui de Yayi Boni en a été l’exemple le plus caricatural de tous les temps– distribue-t-on systématiquement et fébrilement les Ministres selon les communes, les départements et les régions d’origine ? Autrement, dit pourquoi c’est le critère de l’origine territoriale, tribale et ethnique du Ministre qui est premier et celui de sa compétence éventuelle second ou secondaire ? Pourquoi ne réunit-on pas d’abord toutes les compétences du pays, pour choisir parmi elles, le cas échéant selon une pondération ethnique ou régionale, et c’est plutôt la méthode inverse qui a la faveur du chef de l’État ?
Pratique irrationnelle au détour de laquelle, même les bleds qui sont réputés des déserts de cadres, regorgent en revanche de Ministres, damant sans états d’âme le pion aux régions qui regorgent de cadres. Les Ministres sont-ils des Représentants ethniques ou des Gestionnaires sectoriels de l’État ? A quoi sert le Député si le Ministre doit avoir une fonction de représentant ethnique ?
Réponse simple : Parce que les Ministres étant là en priorité pour voler, s’enrichir et jouir, qu’a-t-on besoin de les choisir parmi les compétences du pays ? Pour voler et jouir, — Yayi Boni le Banquier l’a bien compris — la réalité sociologique des origines ethniques ou régionales n’y change rien. Au contraire, plus cette réalité est mauvaise plus les nominations ont un effet compensatoire. On n’a pas besoin d’avoir inventé la poudre pour être un voleur de deniers publics

Dr Aboki Cosme

copyright5_thumb.png