Terrorisme Antifrançais : Une Piste possible des Fusillades de Montauban et de Toulouse

image

Une piste possible des fusillades dramatiques de Montauban et de Toulouse pourrait être d’origine terroriste, par exemple  celle des combattants Kadhafistes.
Kadhafi a été renversé grâce à l'implication militaire, diplomatique, politique et médiatique de la France de Sarkozy.
Le volet militaire touche à l'aviation notamment ; or qui dit aviation dit Toulouse…
Le  ou les tueurs — car privilégier l'hypothèse d'un tueur isolé c'est préjuger de sa motivation — les tueurs ont commencé par tuer des militaires. Puis comme cela n'a pas fait le bruit escompté, ils s'en sont pris à une école juive. D'où intervient le volet médiatique. D’abord, la période choisie n’est pas un hasard. Puisqu’il s’agit de peser médiatiquement sur les élections en France ou d’envoyer un signal politique. Sans doute les tueurs s'en sont pris à cette école juive tout simplement pour se faire mieux entendre, susciter du bruit et faire le lien avec la première fusillade, celle qui a tué des militaires. L'un des héros médiatiques du renversement de Kadhafi, qui a conduit à son assassinat, a été l'écrivain Bernard Henri Lévy, qui est d'origine juive. Donc le lien, si l'hypothèse soulevée ici s'avère, le lien éventuel de la réaction contre la France de combattants Kadhafistes, avec l'attaque d'une cible juive peut venir de là.

 

 

Mais il peut venir aussi d'un aspect qu'on explique peu ou pas aux Français ; c'est que toutes les violences perpétrées par l'Occident dans le cadre d'une prétendue exportation de la démocratie au proche ou au Moyen-Orient, ainsi que sur les terres musulmanes, toute cette violence d’hier et d’aujourd’hui est en rapport direct avec la sécurisation géopolitique d'Israël.
La piste kadhafiste n'était qu'un exemple. Elle n’épuise pas l’hypothèse terroriste. Et si l'hypothèse terroriste est vraie, il n'est pas sûr que l'on en sache davantage avant les élections en France… Et, a contrario,  en dépit des moyens énormes mis en œuvre par le gouvernement pour appréhender le ou les tueurs, s'ils ne sont pas découverts avant les élections, c'est que leur identité conforterait l'hypothèse qui vient d'être soulevée ici.

Antoine Bidouzo

copyright3