Ouattara, l’Afrique et la France : le Piège d’un Pouvoir Schizophrénique

Blog1

Selon le journal français Le Figaro et d’autres organes de presse africains, « la Côte d’Ivoire a annoncé jeudi la réouverture de ses frontières aériennes à partir du 1er juillet, et donc la reprise des vols internationaux, suspendus depuis trois mois à cause de l’épidémie de coronavirus. » Les vols intérieurs reprendront dès le 26 juin. Les frontières terrestres et maritimes restent cependant fermées au moins jusqu’au 15 juillet, a déclaré le ministre de la Santé Eugène Aka Aoulé lors d’un point presse à l’issue d’un conseil national de sécurité.

Or, comme le montrent les informations sur le trafic aérien de l’Aéroport Paris Charles de Gaulle, Air France effectue des vols réguliers entre Paris et Abidjan au moins depuis la mi-juin ; et la liaison aérienne entre les deux capitales est d’une continuité  qui n’ a pas attendu la date du 1er juillet pour s’inscrire dans les faits

Blog1

Sur le site de Air France comme pour dénier le larcin, on a pris soin  de mettre un black out sur l’information concernant les vols des mois de juin, juillet et août, comme si la compagnie ne desservait plus Abidjan durant  cette période. L’art de noyer le poisson ?

Blog1

Jusque-là, en dehors de l’absurdité consistant à maintenir fermées les frontières à ceux qui à l’intérieur de la sous-région sont moins suspects de contamination, pendant qu’on les ouvre à ceux qui en France le sont davantage, en dehors de cette anomalie dont l’Afrique noire a l’exclusivité, il n’y a pas encore péril en la demeure. Tout le monde sait que, dirigée par un triste zombi aux ordres de la France qui l’y a installé de force, la Côte d’Ivoire ne refuse rien à son maître colonial. Mais le problème est celui du double langage au niveau d’un état et de ses autorités, notamment dans leurs engagements aussi bien vis à vis du peuple comme des autres Etats. Car, contrairement à ce que n’a pas l’air de penser M. Ouattara, le monde ne contient pas seulement la Côte d’Ivoire et la France. Il contient un peu plus de pays que leur couple de maître et esclave consentant. Il se trouve que la Côte d’Ivoire est un pays africain membre, entre autres organisations, de la CEDEAO. Et celle-ci a bien imparti, à l’instar de l’Union Africaine, les règles de gestion de l’espace aérien africain en vue de maîtriser la propagation du nouveau coronavirus. Selon ces règles, un calendrier progressif de retour à la normal a été mis en place

Ainsi, en ce qui concerne les frontières et les transports internationaux, le calendrier se présente comme suit :

1) le 1er juillet, ouverture des frontières terrestres.

2) le 15 juillet ouverture des frontières aériennes : vols UEMOA /CEDEAO.

3 ) le 22 juillet, ouverture à tout tous vols Africains.

4) le 1er août ouvertures aux vols intercontinentaux

Au vu de ce calendrier, et compte tenu des agissements de la compagnie Air-France, des questions se posent. La côte d’Ivoire fait-elle valoir un régime de double standard dans son respect des règles auxquelles elle a par ailleurs souscrit ? Air France est-elle considérée comme une compagnie aérienne ivoirienne, ou bien le territoire français est-il une partie de la Côte d’Ivoire ou vis versa ? Pourquoi La Cote d’Ivoire pour obéir à la France viole-elle sourdement les règles des organisations africaines auxquelles elle appartient ? Ne sait-elle pas qu’avant d’être l’esclave de la France elle est d’abord un enfant d’Afrique ? Pourquoi Ouattara donne-t-il priorité au statut d’esclave de la France sur celui d’enfant de l’Afrique ?

Selon l’agence de presse Opera news, aussitôt publié par la presse ivoirienne, le communiqué  faisant état de la décision du Conseil  national de sécurité ( CNS) d’ouvrir les vols internationaux à compter du 1er juillet a été démenti par le ministère ivoirien des transports. Dans son démenti,  le ministère des transports a apporté des précisions évoquant une erreur dans la rédaction du rapport du CNS .

A l’en croire,  » Les frontières restent fermées jusqu’au 15 juillet date à laquelle celles-ci devraient réouvrir au niveau de la CEDEAO « .

Tout cela fait désordre.  Mais la confusion n’est pas fortuite. La tendance à produire plus d’une version de ses décisions fait partie de la méthode de gouvernement de Ouattara, qui a bien du ma à faire le grand écart, entre sa situation de l’esclave qui ne peut rien refuser à son maître et les exigences logiques de son appartenance à la maison Afrique. Pendant que le Conseil National  de Sécurité qu’il a présidé pour fournir un cadre  de validité réglementaire à la compagnie française Air France, annonce que les frontières aériennes seront ouvertes, le Ministre des transports dément et affirme que le ciel du pays reste fermé selon les préconisations de la CEDEAO et de l’Union Africaine. Pauvre Ouattara, esclave forcé à une schizophrénie intenable et pathétique  !

L’homme n’en est pas à sa première. Il a fait pire. Il y a six mois, à la veille du show de lancement de la monnaie ECO qu’il a organisé à Abidjan avec son petit maître Macron, alors qu’il savait qu’il allait faire faux bond à la CEDEAO et lui piquer le nom de sa monnaie en gestation, Monsieur Ouattara donnait tous les gages de son adhésion au projet ouest-africain de création d’une monnaie unique.  Quelques heures après, dans une euphorie schizophrénique pour le moins renversante, il célébrait le lancement de la soi-disant ECO, qui n’est qu’un nom de maquillage volé donné au vieux CFA.

Ce coup de couteau planté dans le dos de la CEDEAO, et notamment du Nigeria, qui en est le coeur, n’a pas été du goût de M. Buhari. Celui-ci, il y a quelques jours, s’en est ému ouvertement en mettant en garde contre cette trahison servile qui risque d’être fatale à la CEDEAO. Mais il s’en faut de beaucoup pour guérir Ouattara de sa  servilité schizophrénique !

Aminou Balogun

copyright5

 

Un commentaire

  1. J’ai lu quelque part que le diable ne peut vous atteindre que par un de vous contacts directs.

    Nous n’avons aucun cordon ombilical avec la France.

    C’ est Ouattara le Mauvais Génie de l’Afrique qui s’ingénie à lui faire croire qu’il en a existé un de toute éternité.

    Il est plus que temps que nos traditionalistes sans tarder unissent leurs forces pour le clouer au pilori de nos Divinités !!!

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s