Côte d’Ivoire : Quand un Faux Ivoirien Expulse une Vraie Africaine

L'activiste Nathalie Yamb.

La militante Africaine Nathalie Yamb, du parti d’opposition ivoirien Lider, a été expulsée lundi de Côte d’Ivoire, quelques semaines après son intervention contre la « Françafrique » à Sotchi lors du sommet Russie-Afrique.

La confusion a régné pendant la journée sur le sort de Nathalie Yamb convoquée à la préfecture lundi matin et qui a passé la journée sans pouvoir communiquer avec l’extérieur. « Ils l’ont mis dans l’avion pour Zurich avec un changement à Paris. Elle a découvert sa destination à l’aéroport. On a pu lui parler brièvement. On lui reproche une activité incompatible avec l’intérêt national, nous a-t-elle dit », explique Mamadou Koulibaly,  chef de file du LIDER.

Fin octobre à Sotchi, Mme Yamb avait notamment déclaré lors d’une conférence : « La France considère toujours le continent africain comme sa propriété. Nous voulons sortir du franc CFA. Nous voulons le démantèlement des bases militaires françaises qui, sous le couvert d’accords de défense bidons, ne servent qu’à permettre le pillage de nos ressources, l’entretien de rebellions, l’entraînement de terroristes et le maintien de dictateurs à la tête de nos États. »

Union Africaine : La France Obtient la Tête de Chihombori

Comme les assassinats sont devenus impopulaires et ruineux pour son image, la Françafrique se spécialise dans la persécution médiatique et politique de ses opposants. Quelques semaines après qu’elle eut demandé et obtenu la tête de Madame Arikana Chihombori-Quao, l’ambassadrice de l’Union Africaine aux Etats-unis,  c’est au tour de Mme Nathalie Yam,  la militante du parti LIDER d’être visée par la hargne crapuleuse de la France à l’égard de tous ceux qui osent mettre à nu ses agissement racistes et criminels en Afrique. Et le plus révoltant dans tout ça est qu’à chaque fois, il se trouve des Africains ou soi-disant tels, qui lui obéissent au doigt et à l’œil pour agir contre les intérêts de leur propre continent, de leurs congénères.

Décidément ce type Ouattara semble avoir subi une ablation de l’instance de la honte. Lui qui prétendait que Gbagbo était un dictateur révèle son âme obscure de dictateur aux abois. Dire de lui qu’il a une âme obscure c’est déjà lui en prêter une, mais comment peut-on avoir une âme lorsqu’on nie avec joie sa propre identité, on s’en fait l’instrument du piétinement par les autres, en jouant allègrement les Chiens de l’ennemi historique et impénitent de votre race ?

Quand un faux Ivoirien expulse une vraie Africaine, c’est toute l’Afrique qui doit se lever comme un seul homme et exprimer son ras-le-bol des outrecuidances anti-africaines de ce chien français…

Aminou Balogun

Françafrique, « Surveiller et Punir » : Nathalie Yamb, Dernière Victime de la Persécution Punitive Française

copyright5

 

 

Répondre

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l'aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s