De Mbube à Wimboweh : Pourquoi le Lion est Mort ce Soir

blog1.jpg

blog1.jpg

 


The Lion Sleeps Tonight

The Lion Sleeps Tonight est une chanson populaire sud-africaine, composée par Solomon Linda en 1939 sous le titre Mbube. Reprise de nombreuses fois, elle est devenue un succès mondial. Sa version française, connue sous le titre « Le lion est mort ce soir », a été popularisée une première fois en 1962 par le chanteur Henri Salvador, puis par le groupe Pow woW en 1992.

L’origine

Solomon Linda est né en 1909 au cœur de la région zouloue d’Afrique du Sud. Il n’a jamais appris à lire ni à écrire, mais il possédait un talent pour l’écriture de chansons. À l’âge de 20 ans, il s’installe à Johannesburg où il dirige un groupe a capella qui séduit le public dans les brasseries locales. Il a chanté dans une haute soprano sur des chants d’harmonie à quatre voix, un style qui définirait toute une génération de musique zouloue. Ce son a été à la base de nombreuses chansons de Linda, dont sa plus célèbre, « Mbube ».

En zoulou, «Mbube» (EEM-boo-beh) signifie «lion». Au cours de son enfance, Linda a travaillé comme gardien de bétail dans l’arrière-pays africain. Le principal prédateur était le lion. Les paroles spartiates de sa chanson sont centrées sur l’expression «mbube zimbe» ou «lion stop. »

La chanson fut d’abord enregistrée, contre 10 shillings (moins de 2 dollars), au studio de la Gallo Record Company de Johannesbourg par Solomon Linda et son groupe The Evening Birds, en 1939, sous le titre Mbube pour le producteur Eric Gallo. Les Studios Gallo ne lui versèrent pas de redevances, alors que la loi britannique alors en vigueur prévoyait de reverser les droits à son auteur, jusque 25 ans après sa mort. Mbube devint un succès en Afrique du Sud et se vendit à environ cent mille exemplaires pendant les années 1940. La chanson devint tellement populaire qu’elle prêta son nom à un style de musique a cappella africaine. Solomon Linda est plus tard mort dans la pauvreté.

La chanson fut « découverte » aux États-Unis au début des années 1950 par l’ethnomusicologue Alan Lomax, qui transmit un enregistrement à Pete Seeger, qui en fit une première adaptation sous le nom Wimoweh.

À travers le monde

Les reprises

En 1952, le groupe de folk américain The Weavers sortit la chanson en instrumental sous le titre Wimoweh, une déformation du refrain de la chanson originale uyimbube (signifiant ‘tu es un lion’), et à nouveau en 1959 par The Kingston Trio. Le groupe The Tokens, en 1961, sortit sa version avec de nouvelles paroles sous le titre The Lion Sleeps Tonight. Les paroles furent écrites par le parolier américain George Weiss, basées de manière plus ou moins éloignée sur la signification de la chanson initiale. La version de The Tokens fut première au hit parade et est toujours passée fréquemment sur les radios américaines spécialisées dans les vieux titres. Depuis, Wimoweh/The Lion Sleeps Tonight est restée populaire et est souvent ressortie aux États-Unis.

D’autres versions de la chanson comprennent celles de Henri Salvador (1962), Jimmy Cliff, Brian Eno, R.E.M. (« The Sidewinder Sleeps Tonite »), Nanci Griffith, Miriam Makeba, Yma Sumac, Ras Michael & The Sons of Negus, The Nylons, NSYNC, Sandra Bernhard, Dave Newman, Tight Fit, Olomana, les Pow woW et Kids United (France), Daniel Küblböck (Allemagne) ou encore Eek-A-Mouse (Jamaïque) et sa « bidibong version » . Celles entendues dans le film et la pièce de théâtre de Broadway Le Roi lion, et — avec quelques altérations typiquement étranges — They Might Be Giants « The Guitar (The Lion Sleeps Tonight) ». Au total, on dénombre près de 160 interprétations différentes de ce succès mondial.

Walt Disney

En juillet 2004, la chanson devint sujet d’un procès entre la famille de son auteur Solomon Linda et Disney. Il est reproché à Disney d’avoir gagné 1,6 million de dollars en redevance pour l’utilisation de cette chanson dans Le Roi lion. Un jugement accorde en 2006 des droits aux filles de Solomon Linda.

En France

Cette chanson eut également droit à une version française intitulée « Le lion est mort ce soir », chantée en particulier par Henri Salvador (1962), le groupe Pow woW (1992), le groupe Opium du Peuple (2013) et le groupe Kids United (2018).


Mbube (Wimoweh)

Ladysmith Black Mambazo

 

Une famille vivait près de la jungle

À la fin de la journée, ils sont tous assis autour du feu.

Ils dînent et se détendent et parlent un peu

Le plus jeune garçon a peur

Il entend tous les sons des animaux sauvages dans la forêt

Guépards, loups, chacals et lions

Il commence à pleurer dans l’obscurité

Et des sons sauvages qui le remplissent de peur

Puis sa mère le prend dans ses bras

Et lui chante

La famille est toujours forte ensemble

Ils se protègent

Les grands-parents, son père et sa mère

Oncles, tantes, frères et sœurs cousins

Ils se réunissent et chantent ensemble

Bientôt, il s’endort, seule la belle chanson remplit ses oreilles

Mbube, mbube, mbube, mbube

Mbube, mbube, mbube, mbube

Dans la jungle, la puissante jungle

Le lion dort ce soir

Dans la jungle, la puissante jungle

Le lion dort ce soir

Chut, mon bébé, n’aie pas peur de ma chérie

Le lion dort ce soir

Chut, mon bébé, n’aie pas peur de ma chérie

Le lion dort ce soir

Mbube, mbube, mbube, mbube

Mbube, mbube, mbube, mbube

Mbube, mbube, mbube, mbube

Mbube, mbube, mbube, mbube

Dans la jungle, la puissante jungle

Le lion dort ce soir

Dans la jungle, la puissante jungle

Le lion dort ce soir

Chut, mon bébé, n’aie pas peur de ma chérie

Le lion dort ce soir

Chut, mon bébé, n’aie pas peur de ma chérie

Le lion dort ce soir

Mbube, mbube, mbube, mbube

Mbube, mbube, mbube, mbube

Mbube

 


 

 

 

 

 

 

 

Bapona Anzoboé

copyright5

Publicités

2 commentaires

  1. Superbe chanson dont le destin rapelle celui de plusieurs autres qui ont fait une tres longue carriere … en particulier celui de la Guantanamera dont le veritable auteur Joseito Fernandez est decede pauvre comme Solomon Linda.

    Le problème du droit d’auteur reste entièrement posé ici et même aujoùrd’hui.

    Solomon Linda aurait surement eu plus de succes aujourd’hui qu’en 1939 parce que les chanteurs a capella ne sont plus légion.

Répondre

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l'aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s