Bénin : Obasanjo et Kufuor Jettent leur Poids dans la Balance de la Crise

blog1.jpg

L’ ancien président du Nigeria, Monsieur Olusegun Obasanjo, et son homologue ghanéen, John Kufuor, ont exhorté l’Union africaine (UA) et la Communauté économique des États de l’Afrique de l’Ouest (CEDEAO) à réagir à la situation politique   prévalant au Bénin.

Les anciens dirigeants ont lancé cet appel dans une déclaration qu’ils ont conjointement signée, intitulée « Déclaration sur la situation en République du Bénin », qui a été rendue publique jeudi.

Dans leur déclaration, les deux dirigeants ont déclaré que l’intervention était nécessaire pour éviter une escalade de la crise politique persistante dans le pays.

« Dans le suivi des élections législatives du 28 avril 2019, considérées comme exclusives pour n(avoir pas pris en  compte les partis d’opposition dans le processus électoral, il existe un sentiment général de violation des libertés individuelles et collectives qui a invariablement abouti aux restrictions actuellement imposées à l’ancien président Boni Yayi et à certains autres dirigeants de l’opposition », lit-on dans le communiqué.

« Contrairement au principe général qui stipule que les élections doivent inclure tous les acteurs politiques afin de garantir la justice et l’équité, la situation qui prévaut au Bénin ne semble pas être conforme à ce qui précède. »

Les dirigeants ont déclaré que la crise au Bénin appelait la CEDEAO et l’Union africaine (UA) à prendre des mesures urgentes pour éviter l’escalade des protestations.

«Nous sommes d’avis que toutes les parties prenantes devraient être impliquées dans le processus électoral.

«En outre, la crise politique actuelle semble aggraver la situation sécuritaire et humanitaire, ce qui pourrait ouvrir la voie à une incursion terroriste susceptible de déstabiliser davantage la sous-région ouest-africaine.

« En outre, nous demandons par la présente aux dirigeants politiques africains de prendre leurs responsabilités en intervenant de toute urgence afin de faire pression sur l’administration en place pour qu’elle joue aux jeux de la démocratie selon les règles ».

«Après avoir observé avec un vif intérêt l’évolution politique actuelle et le fait que le Bénin soit un membre actif de la CEDEAO et de l’UA, nous sommes d’avis que les dirigeants africains ne devraient pas laisser la situation se détériorer davantage. »

Les dirigeants recommandé une solution de sortie

«Nous appelons l’Union africaine et la CEDEAO à envoyer une forte délégation pour appeler le président Talon à libérer son prédécesseur immédiat, qui a besoin de soins médicaux à l’étranger. La CEDEAO et l’UA devraient prendre des mesures pour ne pas laisser la situation se détériorer davantage. La République du Bénin devrait être aidée à faire en sorte que la véritable démocratie soit maintenue. »

ibinimori

copyright5

 

Publicités

Un commentaire

  1. L’initiative des deux anciens Présidents est plus que louable. Car, au lendemain des législatives du 28 avril, la situation politique au Bénin est au fil des jours insoutenable. Reste que les instances interpellées par ces Présidents (UA et CEDEAO), comprennent comme eux l’urgence d’une prompte action. Le peuple béninois reste très impatient de l’arrivée de ces deux instances qui sont déjà les bienvenues. A très vite alors UA et CEDEAO.

Répondre

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l'aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s