Esclavage des Noirs : Fin d’un l’Alibi

Blog1

Si vous considérez que l’extermination des Indiens et l’esclavage des Noirs en Amérique sont des crimes contre l’humanité à peu près du même tonneau commis  par les Européens, vous ne pouvez  que rejeter  l’argument classique du refus d’assumer leurs responsabilités dans la traite négrière au motif que les Noirs se vendaient eux-mêmes.

En effet si les Noirs se vendaient eux-mêmes, et c’est la raison pour laquelle, bien que les Blancs les eussent achetés, maltraités et revendus comme esclaves pendant quatre siècles, ils n’avaient rien à se reprocher– sous entendu, les esclaves noirs et leurs descendants doivent s’en prendre à leurs propres sociétés qui les vendaient – qu’en est-il des Indiens ? Est-ce parce que les Indiens s’exterminaient eux-mêmes que les Européens leur ont donné un coup de main pour parfaire le sale boulot ?

Cette question ruine l’argument classique des Blancs dans le refus cynique d’assumer leurs responsabilités historiques. En vérité, les Blancs – et il n’est pas sûr que cet état d’esprit soit l’apanage du passé – étaient simplement portés par l’esprit du mal absolu, l’hubris  de la violence  dans un monde sans Dieu, une forme de cannibalisme civilisé, de la domination, de la cupidité,  du vol et du viol.

Pourquoi ne pas l’admettre et passer à la caisse ?

Aminou Balogun

copyright5

Publicités

Répondre

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l'aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s