La Zambie Expulse Zodwa Wabantu, une Danseuse sud-Africaine Érotiquement Armée

blog1.jpg

Les autorités zambiennes ont renvoyé samedi dans son pays la danseuse sud-africaine Zodwa Wabantu, refusant qu’elle se produise dans ce pays conservateur¹ car elle danse sans sous-vêtements, a affirmé l’organisateur de sa tournée.

Zodwa Wabantu devait danser samedi soir à l’occasion du lancement d’un album de musique mais elle a été expulsée dès son arrivée dans la matinée à l’aéroport international Kenneth Kaunda de Lusaka.

« Je peux confirmer que Zodwa a été renvoyée en Afrique du Sud par le département de l’immigration », a déclaré à l’AFP son imprésario Lucky Munakampe. Les raisons de cette décision n’ont pas été précisées, a-t-il ajouté.

Aucun responsable du département de l’immigration n’a pu être joint dans l’immédiat.

La semaine dernière, la ministre zambienne des Affaires religieuses, Godfridah Sumaili, avait indiqué à l’AFP que Zodwa Wabantu ne serait pas autorisée à se produire dans le pays.

« La Zambie est un pays chrétien dans lequel la moralité et l’éthique doivent être respectés. Nous n’attendons pas d’une femme qu’elle danse sans sous-vêtements », avait-elle expliqué.

La plupart des Zambiens sont chrétiens pratiquants.

L’année dernière, les autorités chargées de la censure au Zimbabwe voisin avaient interdit à Zodwa Wabantu de danser lors d’un carnaval, à la suite d’une protestation d’une actrice locale.

Elles étaient ensuite revenues sur leur décision, autorisant la danseuse sud-africaine à se produire dans des locaux privés, mais elle avait refusé de se déplacer, affirmant avoir peur.


¹connotation  crapuleusement idéologique façon AFP, qu’il faut plutôt traduire par, pays non-dépravé, qui veille au respect des bonnes mœurs


Entre l’époque de Myriam Makeba où sévissait l’apartheid, et cette période post Mandela où tous les Sud-africains sont formellement égaux que s’est-il passé pour que la chanteuse africaine vire de l’image de la femme modèle respectueuse des mœurs, soucieuse de progrès et de justice, à cette image de danseuse nudiste qui ne jure que par la provocation sexuelle, en qui érige l’obsession sexuelle au sommet de l’art ? Nkosi Sikelel’ iAfrika !

 

Benson Amazie

copyright5

 

Publicités

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s