Quand Donald Trump Renvoie les Noirs d’Afrique à leurs Huttes

blog1
Selon le New York Times, lors d’une réunion sur le thème de l’immigration tenue dans le bureau ovale au mois de juin dernier, Trump fusait de lieux communs et de préjugés racistes pour justifier son refus ou l’interdiction de migrants venant de certains pays. Pour chaque origine indésirable, le rhinocéros blanc avait une réponse toute faite
Selon six fonctionnaires qui ont assisté ou ont été informés de la réunion, M. Trump a alors commencé à lire à haute voix un document, que son conseiller en politique intérieure, Stephen Miller, lui avait donné juste avant la réunion. Le document énumérait le nombre d’immigrants ayant reçu un visa pour entrer aux États-Unis en 2017.
Plus de 2500 étaient originaires d’Afghanistan, « un havre terroriste », s’est plaint M. Trump.
Haïti a envoyé 15 000 personnes. Ils « ont tous le sida », grommela-t-il, selon une personne qui a assisté à la réunion et une autre personne qui a été informée à ce sujet par une autre personne qui était là.
Quarante mille étaient venus du Nigeria, a ajouté M. Trump. Une fois qu’ils ont vu les États-Unis, ils ne «retourneront jamais dans leurs huttes» en Afrique, se souviennent les deux fonctionnaires, invités à discuter d’une conversation sensible dans le bureau ovale, et qui ont requis l’anonymat.

Aminou Balogun

copyright5

Publicités

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s